Un tribunal de Californie déclare que les employés de l’Apple Store doivent être payés pour le temps passé à attendre d’être fouillés

La récente décision de la Cour suprême de Californie va faire des heureux parmi les employés des Apple Store. Le Los Angeles Times a annoncé que la firme de Cupertino devra désormais payer les employés de ses boutiques pour le temps qu’ils passent à attendre la fouille de leurs effets personnels à la fin de leur journée de travail.

Cette décision fait suite à une action collective déposée par deux anciens salariés des Apple Store de New York et de Los Angeles en 2013. Ils y expliquaient notamment qu’ils devaient en général faire la queue pendant 5 à 20 minutes pour que les Directeurs de boutiques fouillent leurs sacs. Certains jours, cette attente pouvait même monter jusqu’à 45 minutes.

Cette procédure a été mise en place par la marque à la pomme pour s’assurer qu’aucun employé ne subtilise des produits de la firme.

Des employés qui obtiennent enfin gain de cause

Il aura fallu sept ans à ces employés pour obtenir gain de cause. Au départ, la balance penchait du côté d’Apple. En 2015, la justice californienne s’était prononcée en faveur de la firme de Cupertino, jugeant que ces fouilles ne pouvaient pas être considérées comme du temps de travail.

Après avoir fait appel de cette décision, les plaignants ont fini par l’emporter sur Apple. Pour se défendre, la marque à la pomme a argué que les employés pouvaient venir au travail sans leur sac pour échapper à la fouille, mais que le fait de passer par cette procédure représentait un avantage dont ils bénéficiaient.

Un argument qui n’a pas convaincu la Cour

L’argument avancé par Apple n’a pas réussi à convaincre la Cour. « Dans les circonstances de cette affaire et les réalités de la vie ordinaire du 21e siècle, nous trouvons farfelue et intenable l’affirmation d’Apple selon laquelle sa politique de fouille des sacs peut être justifiée comme offrant un avantage à ses employés. » a expliqué Tani Cantil-Sakauye, juge de la Cour suprême.

La Cour suprême a donc conclu qu’Apple « doit indemniser les employés auxquels la politique s’applique pour le temps passé à attendre et à subir ces fouilles » et de rajouter que la firme « peut adapter sa politique de fouille des sacs aussi étroitement ou aussi largement qu’il le souhaite et peut minimiser le temps nécessaire aux fouilles de sorties. »

Pour l’instant, Apple ne s’est pas exprimé au sujet de cette décision.

Mots-clés apple store