Un trou marin extrêmement profond a été découvert en Chine

La Tour Eiffel pourrait presque tenir dedans. Avec ses trois cents mètres de profondeurs, le Dragon Hole est en effet un des trous marins les plus profonds au monde. Découvert l’année dernière par des chercheurs chinois travaillant pour le Sansha Ship Course Research Institute for Coral Protection, il va d’ailleurs faire l’objet d’une étude complète.

Il existe plusieurs trous marins à la surface de la planète. Le plus connue de tous est le Grand Trou Bleu situé au large de la côté du Belize, en Amérique centrale, un trou rendu célèbre par le commandant Cousteau.

Dragon Hole

Un nouveau trou marin a été découvert en Chine.

Il avait en effet mené une expédition sur place avec son bateau, le Calypso, afin de dresser une carte complète de ses profondeurs. Cette initiative avait largement été couverte par les médias dans les années 70.

Les trous marins se sont formés durant la précédente glaciation

A l’origine, un trou marin est une excavation sous-marine se présentant sous la forme d’une grotte ou d’une doline.

Ils trouvent leur origine durant la précédente glaciation. A cette époque, le niveau de la mer était beaucoup plus bas et c’est précisément ce qui a favorisé la création de ces trous. Enfin ça et les nombreuses altérations supportées par le calcaire.

A la base, ces fameux trous n’étaient en effet rien de plus que des cavités souterraines mais leur plafond s’est effondré par la suite, lorsque les eaux ont recouvert une partie des continents.

Jusqu’à présent, le Grand Trou Bleu du Belize détenait la palme avec ses 120 mètres de profondeur mais il s’est finalement fait volé la vedette par le Dragon Hole, aussi désigné comme le Trou Bleu du Dragon. Un trou qui atteint cette fois les 300 mètres de profondeur. Du moins à notre connaissance.

300 mètres de profondeurs pour le Trou Bleu du Dragon

Le Dragon Hole a été repéré pour la première fois l’année dernière et les scientifiques chinois du Sansha Ship Course Research Institute for Coral Protection ont mené plusieurs expéditions sur place.

En août dernier, ils ont même commencé à l’explorer à l’aide d’un robot spécialement conçu pour ce genre de tâche, le VideoRay Pro 4.

En sondant les profondeurs du trou, ils ont découvert une vingtaine d’espèces de poissons, avec quelques organismes marins en prime. Toutefois, ces derniers sont surtout présents dans les premières dizaines de mètres de profondeur. L’eau présente au fond du trou est en effet trop pauvre en oxygène pour accueillir la vie.

Mots-clés insolite