Un ufologue accuse Google de réduire la visibilité des sites traitant des aliens

Si vous vous intéressez à tout ce qui touche aux OVNIs vous êtes certainement déjà tombés durant vos recherches sur le nom de Scott Waring. Cet ufologue qui s’autoproclame « chercheurs d’aliens » fait couler beaucoup d’encre depuis pas mal de temps sur la toile à travers son site UFO Sightings Daily.

Souvent pointé du doigt en raison des fake news ou des montages qu’il diffuse sur internet pour prouver que les aliens existent, Scott Waring se plaint souvent de la NASA et du gouvernement américain qu’il accuse de se liguer contre lui pour cacher au monde l’existence d’une vie extraterrestre.

Aujourd’hui, c’est au géant du web Google qu’il s’attaque. D’après lui, le moteur de recherche réduirait la visibilité de ses sites traitant des aliens pour l’empêcher de dévoiler la vérité au grand jour.

Scott Waring convaincu d’être saboté par Google

Scott Waring pousse la théorie du complot à un tout autre niveau. Il croit en effet dur comme fer que Google a une dent contre lui et que le moteur de recherche n’afficherait pas, intentionnellement, certains de ses sites dans les résultats de recherches des internautes.

« Google est le propriétaire de la plateforme sur laquelle se trouve mon site UFO Sightings Daily, YouTube appartient à Google, Adsense appartient à Google. Est-ce que vous voyez le rapport ? Parce que moi je le vois », a-t-il déclaré en pointant du doigt le fait que la plupart des contenus qu’il partageait sur les plateformes n’étaient plus indexés par Google ou même perdaient en visibilité.

Google accusé de nuire aux ufologues

En allant plus loin dans ses propos, Scott Waring a dénoncé le fait qu’en agissant de la sorte, Google portait atteinte à tous les chercheurs d’OVNI du monde entier. « Les chercheurs d’OVNIs du monde entier sont attaqués par Google, qui est une organisation mondiale qui contrôle les informations que les gens ont le droit de voir. Google tente de nettoyer et de supprimer la communauté OVNI d’internet. Nous sommes attaqués par Google », a-t-il écrit sur son site.

D’après lui, Google serait de mèche avec le gouvernement américain qui tenterait de le faire taire. Malgré cela, Scott Waring n’est pas prêt de se laisser décourager et il l’a bien fait comprendre. « Même en enfer personne ne m’empêchera de faire ce que j’ai à faire. Je dis donc à Google et au gouvernement américain de ficher le camp de mon site et de passer leur chemin », a-t-il déclaré.

Google n’a curieusement pas estimé nécessaire de répondre aux déclarations de Scott Waring.

Mots-clés google