Un violeur retrouvé 14 ans après les faits grâce à un site de généalogie

Les sites de généalogie peuvent nous aider à retrouver des proches, ou encore à en apprendre davantage sur nos ancêtres. Mais saviez-vous que ces ressources en ligne peuvent aussi aider à résoudre des enquêtes criminelles ? C’est en tout cas ce que nous prouve l’histoire qui suit.

Récemment, grâce à son ADN, la police américaine a finalement pu incriminer Jared Vaughn, resté impuni 14 années durant après avoir commis un viol. En effet, après avoir scruté les archives d’un site de généalogie sur lequel Vaughn a ajouté son code génétique, les policiers se sont aperçus que les résultats correspondaient à ceux du violeur dans une affaire qui date d’il y plus d’une décennie.

Un homme se tenant derrière un grillage
Crédits Unsplash

Le plus fou dans l’histoire, c’est que Vaughn s’est lui-même involontairement livré aux forces de l’ordre. En revanche, malgré l’aspect positif de la situation, la démarche est loin de plaire à tout le monde, arguant que le fait que les autorités puissent accéder à des données aussi personnelles que notre code génétique est très inquiétant.

Après 14 longues années, la victime de Vaughn a enfin obtenu justice

Pour l’anecdote, cet homme, actuellement âgé de 50 ans, s’est payé un kit ADN et a ensuite téléchargé son code génétique dans les archives de ce fameux site de généalogie. Ce qui a permis aux forces de l’ordre de comparer les données avec l’ADN de l’agresseur, prélevé sur les lieux du crime il y a 14 ans. Et les résultats ont matché.

Selon les témoignages de la victime, elle était saoule et allait rejoindre son dortoir à l’Université de Tampa (Floride) quand elle a croisé son agresseur. Ce dernier a alors abordé la jeune femme, qui ne se doutait de rien, et a proposé de la ramener à bon port. Malheureusement, la balade a fini en viol.

Comme l’affaire remonte à 2007, on peut affirmer que retrouver Jared Vaughn était un coup de bol. Par contre, comme l’a souligné Ruben Delgado, le chef adjoint de la police de Tampa, les autorités ne comptaient pas laisser cette enquête irrésolue. Après avoir coopéré inconsciemment, Jared Vaughn devra maintenant payer pour son crime.

A lire aussi : 4 hommes jugés pour viol collectif et pour avoir diffusé la scène sur Snapchat

L’accès à ce genre de données personnelles ne fait pas l’unanimité

Dans cette affaire, Jared Vaughn a téléchargé son code génétique sur ce site de son plein gré. Toutefois, il arrive souvent que des gens téléchargent l’ADN de tiers, sans leur consentement, dans la base de données d’une telle plateforme.

La police étant en droit de consulter ces informations afin d’élucider des enquêtes criminelles, le respect des droits liés à la confidentialité des informations génétiques se retrouve au centre des débats. Donc, même si cette méthode a permis l’identification de Jared Vaughn, pas mal de gens sont contre. Ce qui est finalement assez compréhensible.