Un “X” se cache parfois sur la Lune

La Lune passe par différentes phases tout au long de son voyage à travers le vide spatial et l’une d’elles laisse parfois apparaître un “X” à sa surface. Miguel Claro a réussi à l’immortaliser au travers d’un magnifique cliché de notre satellite. Parviendrez-vous à le trouver ?

Miguel Claro est photographe professionnel et il se passionne depuis très longtemps pour toutes les questions spatiales.

JAXA Lune

Basé à Lisbonne, au Portugal, il lui arrive très fréquemment d’immortaliser l’espace et les nombreux corps gravitant autour de notre propre planète.

La Lune et son “X” mystérieux

Unanimement reconnu par ses pairs, le photographe cumule les casquettes. Il est en effet l’ambassadeur européen du Southern Observatory et il est en plus membre de The World at Night et de la réserve de ciel étoile d’Alqueva.

Les années passant, Miguel Claro s’est spécialisé dans les skyscapes et donc dans la photo de ciels. Il ne se limite cependant pas aux nuages se promenant à travers notre atmosphère ou même aux levers ou aux couchers de Soleil et il lui arrive ainsi très fréquemment de braquer son objectif vers la surface lunaire afin d’immortaliser la beauté des paysages de notre satellite.

En 2017, Miguel a pris une série de plusieurs photos de la Lune durant la phase du premier quart, une phase durant laquelle le satellite est éclairé à moitié par la lumière du Soleil. Il a ensuite assemblé ces clichés afin de réaliser une mosaïque en haute définition, une mosaïque composée d’une trentaine de photos différentes.

Une mosaïque composée de trente-deux photos

Lors de cette séance photo, la Lune se trouvait à environ 373 000 kilomètres de la Terre, et elle arborait surtout un magnifique “X” formé par les ombres provenant de quatre cratères différents.

Le “X” en question n’est pas franchement nouveau et cela fait ainsi plusieurs décennies que nous connaissons son existence. Il est néanmoins difficile à observer et c’est précisément pour cette raison que la photo de Miguel est aussi intéressante. Et justement, toute la question est de savoir si vous réussirez à le repérer…

Pour la petite histoire, ces photos ont été prises avec un Canon 6D couplé à un télescope Celestron EdgeHD de 36 centimètres et Miguel se trouvait à l’Observatoire de Cumeada au Portugal lorsqu’il les a capturées.

Miguel Lune

Mots-clés lune