Un YouTubeur arrêté pour une mauvaise blague sur fond de menaces à la bombe

Arab Andy, un YouTubeur basé aux États-Unis, a été arrêté la semaine dernière après être entré dans une salle de classe de l’Université de Washington en jouant un message audio évoquant l’activation d’une bombe. Les autorités n’ont pas apprécié la plaisanterie.

Arab Andy se définit lui-même comme un streameur IRL et il passe ainsi le plus clair de son temps à organiser des farces dans la vraie vie et à filmer ensuite la réaction des passants.

Arab Andy

Fraîchement débarqué sur YouTube en octobre dernier, il compte un peu plus de 7000 abonnés et ses vidéos totalisent environ 70 000 vues.

Arab Andy, un streameur adepte des pranks

Arab Andy a une spécialité bien à lui. Il s’appuie en effet sur les fonctions de dons propres aux streams pour épicer ses vidéos et il a ainsi pris l’habitude de diffuser des messages audio pré-enregistrés par ses abonnés en direct afin de leur laisser participer aux farces orchestrées par ses soins.

Le YouTubeur s’est donc amusé à se promener la semaine dernière dans l’Université de Washington avec un téléphone dans la main, un gros sac-à-dos et une enceinte au niveau du torse. Durant sa balade, l’homme est entré dans une salle de classe de l’établissement et il a ensuite lancé la lecture d’un message audio laissé par un de ses fans, un message faisant allusion à l’activation d’une bombe prête à explorer.

Très réaliste, le message faisait en effet allusion à l’activation d’une bombe au C4 et il était accompagné d’un compte à rebours.

Choqués par le message, les élèves de la classe ont immédiatement pris la fuite tout en activant l’alarme à incendie de l’établissement, provoquant du même coup un vent de panique à travers toute l’université.

Les forces de l’ordre sont intervenues

Alertées, les forces de l’ordre ont bien entendu fait le déplacement et elles ont procédé à l’arrestation du YouTubeur… pour réaliser ensuite que l’homme ne portait aucun dispositif explosif.

Pour l’heure, l’enquête est toujours en cours et on ignore donc si des poursuites vont être engagées. Comme le rappelle cependant Kotaku dans son article, les fausses alertes à la bombe sont considérées par l’État de Washington comme un crime de classe B et Arab Andy risque donc de se retrouver devant un tribunal.

YouTube, de son côté, a supprimé la vidéo pour infraction aux conditions d’utilisation du service, mais la chaîne reste toujours active. La vidéo a depuis été republiée par de nombreux YouTubeurs et une simple recherche vous le confirmera.

Mots-clés insoliteyoutube