Un YouTubeur condamné à 50 ans de prison pour une affaire d’enlèvement

Un YouTubeur mexicain vient d’écoper de 50 années de prison pour avoir kidnappé une femme et demandé une rançon en Bitcoin. Son nom c’est Germán Loera, il a 25 ans, et il compte des dizaines de milliers de followers sur les réseaux sociaux.

Mais Loera faisait également partie d’un gang de six personnes qui a eu la mauvaise idée de kidnapper une avocate de 33 ans dans une rue de la ville de Chihuahua (dans le nord du Mexique).

Prison Selfie

Crédits Pixabay

Des kidnappeurs arrêtés grâce au Bitcoin

L’avocate que le gang de Loera a kidnappée se nomme Thania Denisse et elle était retenue dans une maison louée par Loera. Les ravisseurs réclamaient 2 millions de pesos (82 000 €) en Bitcoins pour sa libération. Fort heureusement, la police a pu secourir l’avocate deux jours plus tard et a même réussi à mettre la main sur quatre des kidnappeurs.

D’après le procureur du district de Chihuahua, Cesar Peniche, Loera était celui qui menait les négociations en ligne pour obtenir la rançon. Mais comme l’a expliqué M. Peniche, même si les Bitcoins sont un nouvel instrument, ils sont également traçables, car ils laissent une empreinte numérique. Et c’est ce qui a permis à la police de retrouver les ravisseurs.

Chose étrange, le kidnapping de Loera s’est déroulé quelques semaines seulement après que le père du YouTubeur ait été décapité et son corps jeté à l’extérieur d’un salon funéraire. Le corps de son père était avec quatre autres personnes dont les corps sans tête avaient également été emmenés au même endroit.

Le procureur a déclaré aux médias locaux que les cinq personnes décapitées avaient été impliquées dans des affrontements sanglants entre des membres du cartel de Juarez et du cartel de Sinaloa.

La face cachée du YouTubeur

Loera compte des centaines de milliers de vues sur les vidéos de motivation qu’il a publiées sur les réseaux sociaux. L’une des plus populaires est un discours d’ouverture qu’il a prononcé au congrès mondial des jeunes leaders pour la paix en 2017, organisé par une organisation panaméricaine des droits de l’homme.

Il affirmait aussi être le PDG d’une entreprise de marketing et de design, pourtant son site Web décrit plutôt une entreprise de prothèses dentaires. Et il n’y a semble t-il aucune trace d’employés ou de clients pour l’une ou l’autre de ces entreprises.

Mots-clés youtube