Un YouTubeur condamné à une amende de 37 500 € pour des pranks

Le « Roi des blagues », connu aussi sous le nom de Leon Machère, a été condamné à une amende de 37 000 euros pour des vidéos de farces. Il a uploadé les séquences sur la chaîne YouTube qui compte 2,1 millions d’abonnés. Mercredi dernier, le tribunal de grande instance de Hambourg a émis, à son encontre, une peine de pénalité de 150 euros par jour.

Le Tribunal estime que Rustem Ramaj (son vrai nom) exerce une mauvaise influence sur beaucoup trop de jeunes. Le YouTubeur âgé de 26 ans avait déjà été condamné en mai pour une vidéo qu’il a téléchargée en février. Le Tribunal avait fixé la sanction à une amende de 32 500 euros. Récemment, il a téléchargé une autre vidéo de prank.

apple-argent

Comme la dernière fois, Leon Machère ne s’est pas présenté devant le tribunal. Il aurait été empêché pour cause de maladie. Par contre, les deux vidéos ont été retirées de la chaîne.

Une mauvaise influence sur les jeunes

Dans le premier clip, le prankster simule un jet froid, en pulvérisant des projections froides inoffensives sur les murs d’une maison. Il aurait intentionnellement provoqué la police qui n’était pas loin de l’endroit. Le tribunal d’arrondissement d’Augsbourg a qualifié le geste de prétention d’un crime.

Dans l’autre vidéo, il traverse une rue d’Hambourg dans une voiture blanche avec des lumières bleues et une sirène. Il donne des instructions aux passants avec un mégaphone. Il leur dit de lever la main, de faire un test d’alcoolémie ou de se déshabiller. Selon l’accusation, les gens pensaient que c’était une véritable opération de police.

Un problème croissant

D’après le syndicat de la police allemande (DPolG), les pranks représentent un problème social croissant. « Surtout, ces créateurs sont des modèles pour beaucoup de jeunes, alors ils font plus », a déclaré Thomas Jungfer, président de la délégation de l’Etat de Hambourg. Pour lui, ces mauvaises blagues devraient être punies au cas où il y a une violation de la loi.

« Il ne faut pas oublier une chose : nous semons de la merde, nous savons ce que nous acceptons », a souligné le farceur dans une de ses vidéos. Il se serait ainsi attendu à être condamné et à purger une peine d’emprisonnement allant jusqu’à trois ans. Il a néanmoins choisi de rester à l’écart du procès, pour l’instant.

Mots-clés youtube