Un YouTubeur condamné pour messages haineux et insultants

Accusé de harcèlement et d’avoir envoyé des messages haineux et insultants, Habannou S. ou Marvel Fitness a été renvoyé devant le tribunal de grande instance de Versailles le lundi 21 septembre dernier. Suite aux nombreuses plaintes contre lui, l’homme pouvait encourir une peine de 45 000 euros d’amende plus trois ans de prison.

Marvel Fitness a créé sa chaîne YouTube il y a cinq ans et compte actuellement plus de 146 000 abonnés. Sur sa chaîne, l’homme de 31 ans s’était spécialisé dans les conseils sur la musculation et le sport, mais il s’est ensuite lancé dans la critique des autres sportifs et  influenceurs.

Crédits Pixabay

Selon les plaignants, ils ont été les victimes de harcèlements de la part de Marvel Fitness et de certains de ses abonnés, harcèlements qui ont parfois duré pendant plusieurs mois.

Plusieurs témoignages similaires

Neuf personnes dont six femmes et trois hommes ont déposé plainte contre Habannou S. Laure-Alice Bouvier est l’avocate qui représente le groupe de plaignants dont elle fait elle-même partie. Son histoire a commencé en mars 2019 alors qu’elle essayait de résoudre l’affaire d’une victime qui l’avait contactée pour une vidéo faite par Marvel Fitness contenant des propos racistes.

Après avoir envoyé un courrier de mise en garde au YouTubeur, l’avocate a commencé à se faire attaquer sur les réseaux sociaux par rapport à son métier ainsi que sur son physique. « Il appelle nos ex, nos proches, notre famille, c’est une entreprise de destruction sur le plan professionnel et personnel » a-t-elle déclaré.

Les autres victimes ont raconté des actes similaires de la part de Marvel Fitness. On compte par exemple une succession de harcèlements en ligne faisant suite à une dispute dans des commentaires sur Instagram, Twitter ou encore YouTube.

Il s’avère que le YouTubeur a aussi incité ses abonnés à attaquer les victimes et à partager ses publications haineuses. Certaines parties civiles ont également été victimes de propos homophobes, racistes et misogynes de la part de Habannou S.

L’accusé qualifie les événements racontés sur les réseaux sociaux de « drama »

Lors de son audition le 8 août 2019, Marvel Fitness a nié toutes les accusations qui pesaient sur lui. Selon lui « ça reste ce que l’on appelle du « drama », du clash via les réseaux sociaux » et qu’il n’y avait jamais eu de harcèlements ou de menaces physiques. Marvel Fitness a déclaré que ses propos ont été mal interprétés et que l’on ne pouvait pas non plus lui imputer les « insultes et attaques » provenant des internautes.

Quant à l’accusation des parties civiles, il a déclaré que ce serait plutôt lui la victime de messages d’insultes et de menaces à caractères racistes.

L’avocat de Habannou S., Marc Goudarzian a soulevé que les accusations portées contre son client sont contraires aux lois sur la liberté d’expression et le droit de la presse. Il a aussi remis en question le statut de Laure-Alice Bouvier qui est à la fois avocate et plaignante. D’autre part, le dossier contre Marvel Fitness est considéré comme « irrégulier » par le conseil à cause de son contenu « plein d’erreurs de procédure », ce qui, selon Goudarzian, justifie une demande de nullité.

Mais finalement, le YouTubeur a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme avec mandat de dépôt. Il a ainsi été reconnu coupable de harcèlement moral sur 9 personnes et de violence sur avocat. Le tribunal l’a en outre condamné à ne plus exercer d’activité de création sur les réseaux sociaux ou tout autre site internet.

Mots-clés youtube