Un YouTubeur poursuivi pour avoir fait un prank de très mauvais goût à un sans-abri

Kanghua Ren, un YouTubeur originaire de Barcelone, fait face à des poursuites après avoir fait un prank de très mauvais goût à un sans-abri et lui avoir ainsi donné de faux Oreo remplis de dentifrice.

Kanghua Ren a créé sa chaîne en 2014 afin de partager ses aventures quotidiennes avec les internautes. Le succès a été immédiat. La chaîne compte en effet un peu plus de 1,2 million d’abonnés pour un nombre de vues approchant dangereusement de la barre du milliard.

YouTubeur

Si le YouTubeur semble se passionner pour LoL ou Fortnite depuis quelque temps, il lui arrive également d’organiser des défis et des pranks afin de divertir ses abonnés.

YouTube : un prank qui ne passe pas

Dernièrement, Kanghua Ren a donc eu la “brillante” idée de fabriquer de faux Oreo remplis de dentifrice et de les donner ensuite à un sans-abri vivant dans les rues de Barcelone, sans oublier de filmer au passage la réaction du pauvre homme.

L’homme en question, un certain Gheorge L, les a bien entendu mangés et il n’a pas franchement apprécié l’expérience. Le sans-abri de cinquante-deux ans a en effet déclaré plus tard qu’il avait été pris de violentes nausées après avoir ingéré le biscuit modifié.

Kanghua Ren, de son côté, a indiqué dans sa vidéo qu’il avait peut-être été un peu trop loin, mais que l’expérience avait tout de même un côté positif : “Peut-être que je suis allé un peu loin, mais regardez le côté positif : cela l’aidera à nettoyer ses dents. Je pense qu’il ne les a pas nettoyées depuis qu’il est devenu pauvre”.

La vidéo en question a rencontré un certain succès, mais elle a aussi placé le YouTubeur dans le collimateur des autorités. Selon El Pais, les autorités barcelonaises ont en effet décidé d’engager des poursuites à son encontre. Ren est ainsi accusé de crime contre l’intégrité morale et les procureurs espagnols réclament ainsi une peine de prison de deux ans fermes et le versement d’une indemnité de 30 000 € au sans-abri victime de la farce.

Les procureurs demandent deux ans de prison

Lors de la première audition, les procureurs ont en effet lourdement insisté sur le fait que cette vidéo avait rapporté une coquette somme au prankster. D’après leurs calculs, cette dernière leur aurait en effet permis d’empocher pas moins de 2 000 € grâce au programme de monétisation mis en place sur la plateforme vidéo de Google.

Ren, de son côté, n’en est pas resté là. En voyant les commentaires négatifs suscités par sa première vidéo, il est en effet retourné sur les lieux et il a filmé le sans-abri afin de réaliser une autre séquence, une séquence dans laquelle il a déclaré en substance que les gens réagissaient mal parce que la victime du prank était un sans-abri et que personne n’aurait rien dit si la farce avait visé, je cite, “une personne normale”.

Le YouTubeur est revenu ensuite une troisième fois sur place dans l’intention de se filmer… en train de dormir dans la rue. Un témoin de la scène a cependant appelé la police. Ren, de son côté, a fini par supprimer la première vidéo et il a ensuite proposé 300 € au sans-abri afin de le faire taire et de rétablir son image auprès de son public.

Comme le rappelle The Independant et comme l’ont mentionnés les procureurs durant l’audition préliminaire, le YouTubeur n’en est pas à son premier rodéo et il s’était ainsi amusé, il y a quelque temps, à offrir des sandwichs remplis d’excréments de chats à des enfants et à des personnes âgées. Gheorge L., de son côté, a indiqué à El Pais que c’était la première fois qu’il avait été aussi maltraité depuis qu’il vit dans la rue.

Mots-clés youtube