Une adolescente opérée pour enlever une boule de cheveux de 1,3 kg de son estomac

En Inde, une adolescente de 14 ans qui avalait secrètement ses cheveux a dû être opérée pour retirer une boule de cheveux qui s’est formée dans son estomac. D’après Fox News, la jeune fille s’est rendue chez le médecin suite à des douleurs au niveau de son abdomen et à des vomissements.

Grande fut la surprise des médecins lorsqu’ils ont découvert une masse de cheveux de près de 1,3 kg dans son estomac.

Crédits Pixabay

Selon un rapport de Live Science, la jeune patiente est atteinte du Syndrome de Rapunzel. C’est une condition médicale très rare où une boule de cheveux dans l’estomac, appelée dans le jargon médical trichobézoard, s’allonge dans l’intestin.

D’après un article sur le sujet publié en 2018 dans la revue Pediatric Reports, seulement 60 cas de Syndrome de Rapunzel ont été enregistrés dans la littérature médicale depuis sa découverte en 1968.

Un problème de santé mentale

Une étude publiée dans la revue Clinical Medicine & Research en 2009 indique que la plupart des cas de Syndrome de Rapunzel apparaissent chez les enfants et les jeunes adultes âgés de 13 à 20 ans. Les personnes touchées par ce syndrome sont en général atteintes d’un problème de santé mentale appelée trichophagie qui fait qu’elles ne peuvent s’empêcher de manger leurs cheveux.

Cette condition est la plupart du temps associée à une autre condition psychiatrique appelée trichotillomanie qui implique le besoin de s’arracher les cheveux.

Une condition médicale très rare

Le Syndrome de Rapunzel est très rare chez les patients souffrant de trichotillomanie. Seulement 10 à 30% des personnes ressentant le besoin de s’arracher les cheveux éprouvent la nécessité de les manger. Parmi les trichopages, seulement 1% développent des masses de cheveux dans leur tractus gastro-intestinal, comme l’indique une étude récente publiée dans le journal Pancreas.

Selon le Mayo Clinic, manger des cheveux peut causer de sérieuses complications au niveau de l’appareil digestif. La trichopagie peut en effet conduire à l’obstruction des intestins et même à la mort. En 2017, une adolescente anglaise de 16 ans a ainsi péri suite à une infection causée par la présence d’une boule de cheveux dans son estomac.

On peut penser qu’avaler quelques cheveux n’a aucune incidence sur notre santé, mais si cela devient une habitude, il faudrait penser à consulter pour éviter le pire. En ce qui concerne la jeune fille indienne, l’opération a permis de retirer la masse de cheveux indésirable et la patiente est actuellement dans un état stable.

Mots-clés santé