Une adolescente stoppe sa fugue à cause de la photo de son avis de recherche

Julia a 13 ans et elle est révoltée. Comme beaucoup d’adolescentes, elle ne supporte ni la société ni sa vie, et c’est précisément ce qui l’a poussé à prendre le large le 18 novembre dernier pour voler de ses propres ailes. Sa fugue a duré une quinzaine de jours mais elle s’est interrompue lorsque la jeune fille est tombée sur la photo de son avis de recherche.

Julia habite a Draguignan, dans le Var. Suite à des problèmes familiaux, elle a été placée en avril dernier dans le centre départemental de l’enfance de la ville.

Fugue Ado

Une fugueuse est revenue au bercail après être tombée sur une photo d’elle dans la presse.

En fin d’année dernière, elle a décidé de fuguer avec sa meilleure amie.

Julia ne supportait plus sa vie alors elle s’est fait la malle, accompagnée d’une amie

Les deux jeunes filles ont donc rassemblé quelques affaires et elles ont attendu le bon moment pour quitter les lieux. Elles ont ensuite erré durant une quinzaine de jours dans la ville en dormant dans différents lieux connus d’elles seules.

Les policiers et le personnel du centre avaient perdu tout espoir de les retrouver mais la situation s’est finalement arrangée d’elle-même. Julia et son amie se sont effectivement présentées au commissariat de police de leur ville, très mécontentes.

Pourquoi ? Tout simplement parce que Var Matin a publié un appel à témoins avec une photo ne mettant pas suffisamment Julia en valeur.

Et le problème, dans l’histoire, c’est que cette photo a été publiée sur la version papier du journal mais également sur son site web. Elle a donc fait le tour des internets et des réseaux sociaux en l’espace de quelques jours et c’est précisément ce qui a poussé les deux amies à rentrer au bercail.

Des milliers d’adolescents fuguent chaque année

D’après les derniers chiffres en date, plus de 49 000 adolescents auraient fugué en 2014. La plupart d’entre eux sont âgés de plus de 15 ans (environ les deux tiers) mais les plus jeunes sont aussi enclins à la chose.

La plupart de ces fugues traduisent un mal-être de l’adolescent mais elles ne le sont pas toujours. Un défi assez particulier a effectivement émergé sur les réseaux sociaux l’année dernière. Surnommé le « jeu des 72 heures », il consiste à disparaître durant une période donnée sans donner de nouvelle à ses proches, pour le plaisir de leur faire peur.

Il faut d’ailleurs savoir que l’existence de ce jeu n’a pas été confirmée et ce pour une raison assez évidente : le défi passe de profils privés en profils privés.

La DGSI a cependant appelé les parents et la police à la plus extrême vigilance. Si vous êtes parent vous-même, il peut être judicieux d’en parler avec votre enfant.

Mots-clés insolite