Une Allemande a inventé un short anti-viol muni d’une alarme

Une Allemande a inventé un short anti-viol muni d’un cadenas et d’une alarme après avoir elle-même été victime d’une agression sexuelle. Le dispositif a donné lieu à une véritable polémique chez nos amis allemands. Beaucoup de gens comparent effectivement le produit aux ceintures de chasteté de l’époque moyenâgeuse.

Sandra Seilz a une quarantaine d’années et elle travaille depuis un moment dans le commerce. Sportive, il lui arrive souvent de partir courir en forêt et dans les parcs pour se défouler après le travail.

Short anti-viol

Une Allemande a créé un short anti-viol après avoir été victime d’une agression dans un parc.

L’année dernière, elle était en train de faire son jogging lorsque sa route a croisé celle de trois hommes fortement alcoolisés.

Sandra a été agressée par trois hommes pendant un footing

Ils l’ont abordé et ils ont commencé à avoir une attitude extrêmement déplacée. Fort heureusement pour notre ingénieuse amie, un promeneur en train de promener son chien est passé dans les environs au même moment et il lui a immédiatement porté secours. Les trois indélicats ont alors détalé sans demander leur reste.

Sandra a été très perturbée par cette rencontre inattendue. Afin de ne plus se retrouver dans une telle situation, elle a alors travaillé sur un vêtement capable de protéger les femmes contre ces agressions : le Safe Short.

Relativement discret, le produit ressemble à un cycliste. La comparaison s’arrête là cependant. Il n’est effectivement pas fabriqué dans une matière commune et il est ainsi cousu avec la même matière que celle utilisée pour les gilets par balle. Il est donc impossible à déchirer.

En outre, le vêtement est maintenu à la taille par une sangle métallique bloquée à l’aide d’un cadenas. Pour retirer le short, il est donc indispensable de connaître le code secret.

Un short et trois dispositifs de sécurité

Histoire de parfaire l’ensemble, Sandra a également intégré à son short un boîtier renfermant une alarme capable de délivrer une puissance de 130 décibels. Elle se déclenchera automatiquement lorsqu’une personne tentera de baisser le vêtement, mais il sera aussi possible de l’activer manuellement en tirant sur une cordelette dissimulée au niveau de la ceinture.

Après avoir développé plusieurs prototypes, Sandra a fini par arriver à ses fins et elle a alors produit une première série composée de 150 exemplaires. Les stocks ont été vidés en l’espace de quelques jours.

Comme indiqué un peu plus haut, ce fameux short ne fait cependant pas l’unanimité chez nos amis allemands. De nombreuses femmes n’hésitent ainsi pas à établir un parallèle entre le produit et les ceintures de chasteté. D’autres estiment pour leur part que ce n’est pas aux femmes de se mettre en sécurité, mais plutôt aux hommes de cesser de mal se comporter.

Mots-clés insolite