Une ancienne série d’éruptions volcaniques dévoilée par de vieilles glaces

Diverses études en glaciologie ont apporté plusieurs informations sur la formation de glaces et certains phénomènes naturels. Récemment, une étude d’échantillons de glace prélevés au Groenland et en Antarctique a révélé que de gigantesques éruptions volcaniques se sont produites à la dernière époque glaciaire. Ces explosions de volcans auraient même provoqué des sécheresses, tsunamis, famines et décès.

En fait, cette recherche a été menée par des physiciens de l’université de Copenhague. Des volcans entrés en éruption, ceux-ci en ont répertorié 69 qui étaient d’une ampleur supérieure aux éruptions volcaniques du 20e siècle. D’après ces chercheurs, ces explosions volcaniques pourraient nous éclairer sur la vulnérabilité de la Terre face au réchauffement climatique.

Par ailleurs, ces physiciens ont effectué une comparaison des noyaux de glaces recueillis en Antarctique et au Groenland. Ce rapprochement a permis d’évaluer le nombre et l’intensité de multiples éruptions volcaniques survenues durant les 6 derniers millénaires.

Des explosions volcaniques plus fortes que celle de Tambora

Les chercheurs ont identifié 85 grandes poussées volcaniques dans le monde. Mais 69 de celles-ci sont considérées comme plus puissantes que le volcan du Mont Tambora. Connue comme étant la plus grande explosion volcanique de la Terre, elle a eu lieu en Indonésie en 1815. En fait, cette éruption a expulsé dans la stratosphère une quantité considérable d’acide sulfurique qui a empêché la lumière du soleil de pénétrer dans l’atmosphère terrestre.

Illustration 3D d'une éruption volcanique

En outre, l’entrée en éruption du volcan de Tambora a causé un refroidissement planétaire important au cours des années qui suivent. Ce phénomène a aussi déclenché des tsunamis, des périodes de sécheresse et de famine, et a fait au moins 80 000 morts. Pour la reconstitution de vieilles éruptions volcaniques, les chercheurs ont misé sur l’étude de carottes glaciaires puisqu’elles comporteraient plusieurs atouts comparativement à d’autres techniques.

« Quand une gigantesque explosion volcanique se produit, elle éjecte dans les couches supérieures de l’atmosphère de l’acide sulfurique. Cette substance se diffuse partout dans le monde, notamment au Groenland et en Antarctique. En observant cette quantité d’acide sulfurique, nous estimons la puissance d’une éruption. »

Anders Svensson, professeur adjoint de l’Institut Niels Bohr à l’université de Copenhague

De futures éruptions volcaniques à l’horizon ?

Certes, les scientifiques ont pu déduire que ces 69 grandes éruptions ont surgi durant la période glaciaire préhistorique. Mais ceux-ci estiment qu’il faut se baser sur une longue période pour déterminer quand d’autres auront lieu. Tout le monde est tenté de savoir quand surviendra la prochaine vague de ces éruptions massives. Toutefois, les chercheurs n’ont pas voulu se lancer dans des prévisions définitives.

« Durant toute notre étude, 3 explosions de catégorie VEI-8 sont survenues. Nous nous attendons à en voir d’autres plus tard, mais nous ignorons totalement si elles surviendront dans un siècle ou des millénaires. »

Anders Svensson

SOURCE : SCITECHDAILY

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.