Une application pour chanter les chansons évangéliques et bien plus

Dans certains pays du monde, l’utilisation des nouvelles technologies est fortement redoutée par l’Église protestante. L’utilisation des tablettes et des smartphones est même interdite au sein de certaines églises. En Allemagne, elle est encouragée. L’Église protestante allemande travaille actuellement sur un nouveau projet : une application qui permet de chanter sa foi avec son smartphone.

Bien sûr, il existe déjà de nombreuses applications pour trouver les partitions des chansons protestantes, mais celle-ci permet en plus de la chanter sur les appareils numériques mobiles. Elle permettra également à ses utilisateurs de retrouver les chansons qu’ils veulent chanter par mots-clés, comme sur les moteurs de recherches actuels.

Application cantiques

D’après l’Église, l’utilisation des nouvelles technologies n’empêche en rien aux croyants d’avoir la foi.

Une application serviable

Ce projet de créer une application de recueil de cantiques est mené par l’Église régionale protestante du Wurtemberg, en collaboration avec l’Église protestante d’Allemagne.

L’application permettra de retrouver les chansons en un temps record grâce aux mots-clés ou tout simplement en fredonnant leurs mélodies.

D’après l’agence de presse œcuménique Protestinter.ch, elle servira également aux musiciens puisque ces derniers pourront y retrouver des arrangements pour les chœurs. Ils pourront également jouer sur leurs tablettes en mode polyphonique à n’importe quel moment pour s’exercer ou pour apprendre les chansons.

Une technologie en phase avec le temps

Cette application a tout d’abord été conçue pour les cultes en pleine nature et pour les voyages chrétiens. Dan Peter, conseiller ecclésiastique et responsable médias au sein de l’Église régionale du Wurtemberg explique qu’elle « est censée inviter au chant et ouvrir de nouvelles portes sur le répertoire religieux. »

L’application ne s’arrête pas aux anciennes chansons de l’Église. Il sera également possible d’y ajouter en quelques clics des « chants de louange modernes, très appréciés des jeunes ». Matthias Hanke, directeur musical de l’Église régionale a dit que l’utilisation de cette application était un phénomène de « décanonisation » du recueil de cantiques.

Il n’y a aucun souci à se faire, les auteurs de ce projet ont annoncé que les cantiques version papiers ne perdront pas de leurs valeurs à cause de cette nouvelle application numérique.