Une blogueuse risque dix ans de prison dans une prison iranienne pour avoir piloté un drone

Jolie King, une blogueuse australienne, a tout quitté en 2017 pour se lancer dans un tour du monde avec son petit ami, un certain Mark Firkin. Le couple a alors commencé à documenter son voyage, par le biais d’articles, de photos et de vidéos. Il était très actif sur Instagram et YouTube.

Cela a cependant changé cet été. Le flux de photos et de vidéos s’est brusquement interrompu, sans la moindre explication.

Prison Facebook

Crédits Pixabay

Dix semaines plus tard, il semblerait que nous ayons quelques éléments de réponse.

Un couple qui voulait traverser l’Europe

Comme l’indique le Guardian dans son article, le couple était parti de Perth, avec pour objectif de traverser l’Europe pour atteindre Londres, le tout dans un Toyota Landcruiser converti en mobile home.

Dans leur périple, Jolie et Mark avaient prévu plusieurs étapes. L’une d’elles les a menés tout droit en Iran.

Or justement, d’après les informations de nos confrères, le couple a été arrêté par les forces de l’ordre iraniennes à la fin du mois de juillet, alors même qu’il se trouvait à proximité de la capitale. Les raisons exactes de l’arrestation n’ont pas encore été rendues publiques, mais Pouria Zeraati, le rédacteur en chef de la chaîne Manoto TV, a indiqué sur Twitter que le couple aurait été arrêté pour avoir piloté un drone près de Téhéran.

Il tiendrait cette information d’une source proche de la police iranienne.

Une histoire de drone à l’origine de l’arrestation

Toujours selon Zeraati, la famille du couple aurait indiqué que toute l’affaire était un malentendu et que ni Jolie ni Mark n’étaient au courant des interdictions de vol en vigueur en Iran.

D’après le Guardian, le procès du couple n’aurait pas encore débuté et ce dernier serait actuellement détenu à la prison d’Evin. Il s’exposerait à dix années de prison. Un troisième Australien aurait aussi été arrêté et placé en isolement. Il n’aurait cependant aucun lien avec le couple.

De son côté, le gouvernement australien a entamé les négociations avec l’Iran afin de faire libérer ses trois ressortissants. Il semblerait cependant que les discussions aient du mal à aboutir, et ce même si l’Iran s’est dit prête à procéder à des échanges de prisonniers.

Quant aux familles, elles ont simplement déclaré qu’elles espéraient voir Jolie et Mark rentrer au plus vite à la maison. Elles ont en revanche refusé d’en dire plus pour ne pas perturber les négociations.