Une carte interactive pour savoir si vous pourriez survivre à une frappe nucléaire

Les signes avant-coureurs d’un risque de conflit nucléaire entre les puissances dotées de cette arme terrible se multiplient actuellement.

Entre les tensions avec la Corée du Nord, la modernisation de la puissance de la force de frappe russe, les questions des USA sur la pertinence de renouveler ses accords de dénucléarisation avec le locataire du Kremlin, la situation globale mondiale semble revenir des années en arrière à l’époque de la guerre froide.

Il est indéniable que si une frappe nucléaire venait à être lancée, tout le monde trouverait cohérent de savoir dans quelle mesure son pays ou sa ville seraient touchés.

C’est l’idée d’Outrider, permettre aux gens de simuler une attaque nucléaire à travers une carte interactive et voir à quel point ils seraient affectés.

Loin d’être fataliste, cette carte pourrait aider à comprendre à quel risque on s’expose si l’Armageddon venait à se produire.

Survivre ou ne pas survivre telle est la question

Les utilisateurs de la carte interactive d’Outrider auront juste à entrer les données de localisation géographique de l’endroit qui fera l’objet de la simulation. Le programme de simulation se chargera alors de générer la carte de l’impact, avec l’étendue de la boule de feu, la portée de l’onde de choc, la taille du nuage radioactif…

Il est également possible de choisir le type d’arme en jeu, un missile nucléaire nord-coréen, un ICBM russe ou un autre de son homologue à la bannière étoilée. Une option est également disponible vous permettant de choisir entre une frappe au sol, généralement plus génératrice de retombées radioactives ou une explosion dans l’air, avec un rayon d’action géographiquement plus étendu.

Nukemap, Ground Zero, Outrider, faites votre choix

Les simulateurs d’attaque nucléaires foisonnent sur le web, témoignant de l’importance de la question aux yeux des détracteurs de l’utilisation de la force nucléaire qui fait quand même froid dans le dos.

À l’instar de Nukemap qui fait approximativement la même chose, en version minimaliste, et de Ground Zero qui fait appel à Google Maps pour ses cartes, la carte interactive d’Outrider est bien plus riche graphiquement parlant et plus plaisante à manipuler.

Certes, il n’y a rien de mal à apporter une touche de légèreté sur cette éventuelle menace, mais cela ne risque-t-il pas d’habituer puis de préparer l’opinion publique mondiale à cautionner plus facilement cette idée ?

Mots-clés insolite