Une centaine de bébés requins-marteaux échoués à Hawaï

Une centaine de petits requins-marteaux ont été récemment trouvés morts près de la lagune Keehi à Oahu, à Hawaï. Les autorités sont actuellement en train d’enquêter sur la provenance de ces bébés requins, mais aussi sur la cause de leur mort. Une des pistes que creusent les enquêteurs serait qu’un pêcheur les ait capturés pour ensuite les jeter près du club de voile La Mariana, situé au sud de l’île.

Samuel Etrata, un employé de La Mariana, a déclaré à la chaîne de télévision locale KHON qu’il a vu de loin ces requins et qu’en se rapprochant, il a été choqué de voir tout ce groupe de bébés requins morts.

Il faut savoir que la saison d’été coïncide avec le moment où les requins femelles nagent près du rivage pour pondre leurs œufs.

La baie Kaneohe, qui se trouve à l’est de l’île, et la lagune Keehi font partie des endroits où se déroule ce genre d’événement.

Le département d’État lance un appel à témoins

Le directeur de l’Aquarium de Waikiki, Andrew Rossiter, a déclaré à KHON qu’il est probable qu’un pêcheur ait voulu attraper ces bébés requins dans un filet maillant, un filet vertical spécialement conçu pour les espèces menacées. Seulement, pour respirer, les requins doivent bouger sinon ils risquent de manquer d’air, de suffoquer et de mourir.

Néanmoins, l’expert a avoué qu’il n’a jamais vu autant de bébés requins morts de sa vie. Après avoir fait cette macabre découverte, Etrata a prévenu le département d’État des terres et ressources naturelles. Le département lance actuellement un appel à tous ceux qui auraient des informations à communiquer concernant ces bébés requins.

Des mesures punitives applicables dès 2019

Plusieurs espèces de requins-marteaux viennent pondre sur les eaux d’Hawaï. Toutefois, le requin marteau halicorne ou Sphyrna lewini est une espèce à part qui affectionne tout particulièrement le lagon Keehi.

L’Union internationale pour la conservation de la nature a d’ailleurs classé cette espèce parmi les espèces menacées.

Actuellement, la législation de l’État ne prévoit pas encore des sanctions à l’encontre des tueurs de requins bien qu’en 2016, un projet de loi visant à établir des peines et des amendes à l’encontre de ceux qui tuent ou pêchent un requin dans les eaux marines a été présenté par le sénateur Mike Gabbard.

Ce dernier déclare qu’il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour faire adopter ce projet de loi en 2019.