Une chinoise emprisonnée pour un simple tweet

La Chine et les droits de l’homme, ça ne va pas bien ensemble. Mais faut rien leur dire, hein, sinon on ne pourra pas leur refourguer nos avions et leurs moteurs qui crapotent. Et cette fois, le gouvernement “communiste” a fait fort puisqu’il a arrêté et emprisonné une jeune chinoise qui a retweeté une vilaine blague sur Twitter. Ce qui est sûr, en tout cas, c’est que les gars d’Amnesty ne doivent pas chaumer pas en ce moment.

Et tout ça pour avoir suggéré qu’il pourrait être amusant de détruire le bâtiment où se trouve l’exposition japonaise à Shanghaï. Le plus drôle, bien entendu, c’est que ce fameux tweet venait de son fiancé. Et que notre gentille chinoise l’a relayé le jour même de son mariage. Une grosse connerie, donc, qui risque de compromettre le voyage de noce.

Alors bon, de mon point de vue, ce qui est le plus dramatique, c’est que personne ne fait rien. Certes, la Norvège refile de temps en temps des Prix Nobel de la Paix aux opposants emprisonnés depuis quelques années, mais les hautes instances de notre monde font souvent la sourde oreille face aux agissements du gouvernement chinois. On massacre des moines tibétains ? Ah oui, c’est pas bien. On tabasse des manifestants dans la rue ? Pas grave, on fait pareil depuis des années. On emprisonne les clampins qui vont sur Twitter le jour de leur mariage ? Ah bon, c’est quoi Twitter ? Et ainsi de suite, tout ça parce que la Chine est une puissance économique et qu’on a besoin du marché asiatique pour que nos économies survivent.

On est bien d’accord, la diplomatie, ce n’est pas ma spécialité. Moi, je ne suis pas un énarque, je ne suis qu’un boulet de Geek. Mais il n’empêche que ça me désolé franchement.

Et pour finir, on précisera que cela fait pas mal de temps que Twitter est interdit en Chine. Tout comme la plupart des sites ou des services qui permettent aux gens de s’exprimer et d’échanger  librement. Ce qui ne nous empêche pas de recevoir le président chinois les bras grands ouverts et de lui payer des petits cocktails histoire de lui refourguer plus facilement des Airbus. Notez bien que cette dernière remarque ne vise personne en particulier, tous nos gouvernements ont toujours procédé de la même manière. Et ce quelle que soit leur couleur politique.

Via

Mots-clés politiquetwitterweb