Une compagnie veut vous payer 130 000 dollars pour mettre votre visage sur son robot

Si vous pensez avoir un visage gentil et amical, et si vous êtes un fan des robots et aimeriez avoir un clone robotisé à votre image, vous pourriez facilement gagner la somme de 130 000 dollars.

Une compagnie britannique d’ingénierie et de fabrication dénommée Geomiq recherche en effet une personne qui serait intéressée à prêter son visage à un robot humanoïde à la pointe de la technologie.

Crédits Pixabay

Geomiq est en train de développer le robot en partenariat avec une autre entreprise dont on ne connaît pas encore le nom. Sur son blog, la société déclare qu’ils recherchent un visage gentil et amical pour devenir le visage du robot qu’ils sont en train de construire.

La compagnie a ajouté que le visage sélectionné sera éventuellement reproduit sur des milliers de versions du robot à l’échelle mondiale.

Le but du projet

Selon Geomiq, ils travaillent sur le robot depuis maintenant cinq ans. Lorsque celui-ci sera terminé, il servira de compagnon aux personnes âgées.

Geomiq a aussi indiqué que la société derrière ce projet de robot accompagnateur à visage humain est financée par des fonds privés. Elle reçoit aussi des investissements provenant de sociétés de capital-risque indépendantes et d’un « top fund » basé à Shanghai.

Les étapes de sélection

En ce qui concerne le profil recherché, la publication sur le blog de Geomiq ne donne pas d’informations sur les paramètres d’âge ou de sexe. Elle dit seulement que ceux qui veulent obtenir une licence pour leur visage doivent envoyer une photo par e-mail pour avoir une chance de gagner les 130 000 dollars.

Les candidats qui seront sélectionnés pour la phase suivante seront apparemment mis au courant des détails du projet. Selon Geomiq, le fait de tout tenir secret est dû à un accord de confidentialité signé avec le concepteur du robot et les investisseurs.

Il est vrai que le fait de vouloir utiliser un vrai visage humain pour les robots accompagnateurs est une bonne idée pour que les patients les reçoivent d’une manière positive. Il faut toutefois faire attention que cela ne provoque pas l’effet contraire car voir le visage d’un humain sur un corps artificiel pourrait également paraître assez effrayant, surtout pour les personnes âgées.

Mots-clés robotiquerobots