Une couverture géante pour empêcher un glacier de fondre en Suisse

Parmi les dégâts les plus flagrants du réchauffement climatique, la fonte des glaciers se trouve en bonne position. On entend d’ailleurs souvent parler de ces impacts sur la banquise, mais le fait est que les dégâts sont palpables juste autour de nous.

Selon les récentes informations partagées, le glacier géant du mont Titlis (Suisse) fait partie des écosystèmes actuellement en grand danger. Ce qui a justement conduit les autorités helvètes à mettre en place un système pour le moins inhabituel afin de le protéger.

La photo d'un paysage glacé
Crédits Pixabay

Afin de ralentir la fonte du glacier du mont Titlis, le gouvernement suisse s’est ainsi débrouillé pour le couvrir d’une immense couverture. Au cours des dernières années, cette couverture a dû être agrandie à maintes reprises. Malgré tout, la situation est loin de s’améliorer.

Un bouclier réfléchissant de 304 km²

Selon les autorités suisses, la situation est catastrophique et ne cesse de s’empirer. D’ici 2100, si rien n’est pas pour ralentir le réchauffement climatique et ses effets, le mont Titlis perdra 95 % des glaces qui lui restent. Pour essayer d’atténuer les impacts du réchauffement, les Suisses ont donc pensé à protéger ce glacier avec une gigantesque couverture spéciale.

Faisant actuellement environ 304 km², cette couverture faite avec un matériau blanc permet de protéger la glace des rayonnements solaires en les réfléchissant. Pour une idée concrète de sa taille, pensez à la superficie de 14 terrains de football mis côte à côte.

D’ailleurs, les responsables ont régulièrement dû agrandir la superficie de cette couverture géante sur les deux dernières années. Ce qui était loin d’être une mince affaire puisque chaque opération demande en général entre 5 et 6 semaines aux ouvriers.

A lire aussi : Quand une illusion transforme un glacier en soucoupe volante

Cette couverture protège le glacier, mais pas suffisamment

Mais même si les autorités ont déjà dû agrandir la dimension de cette couverture à de nombreuses reprises, le processus risque malheureusement de se répéter. En effet, le fond du problème réside dans le réchauffement climatique en lui-même, qui à terme, pourrait conduire à la disparition du glacier du mont Titlis.

Les autorités suisses appellent ainsi à la réduction de l’émission des gaz à effets de serre. Et il faut faire vite, car comme nous pouvons le constater, ce ne sont pas uniquement les calottes glaciaires situées aux pôles qui en font les frais.

Les épisodes d’inondations et d’incendies qui défrayent actuellement les chroniques sont également là pour en témoigner.