Une date de sortie confirmée pour Deadly Premonition 2

Timidement annoncé en septembre dernier au cours d’un Nintendo Direct, la suite de Deadly Premonition s’est faites discrète au cours des précédents mois – mais son éditeur Rising Star Games a mis finalement fin au silence dès aujourd’hui en annonçant la date de sortie de ce qui s’annonce comme un nouvel OVNI vidéoludique.

C’est donc le 10 juillet prochain que l’exclusivité Nintendo Switch Deadly Premonition 2: A Blessing in Disguise fera son entrée au format physique et numérique pour la somme de 49.99€.

Exit les contrées verdoyantes de Greevale du premier jeu, ce nouvel épisode emmènera le joueur dans la ville de Boston, mais également à Le Carré en plein Nouvelle Orléans pour une proposition des plus déroutante.

Comme à l’habitude de son excentrique créateur Swery65. Deadly Premonition 2: A Blessing in Disguise se place ainsi à la fois en tant que suite du premier épisode avec une intrigue se déroulant en 2019 tandis que l’autre centrée sur le personnage de l’agent du FBI York le ramènera sur une enquête passée, sans plus d’indication donnée quant au déroulement et à l’impact de ces deux parties sur le gameplay du jeu.

Une suite qui promet… du skateboard

Peu d’information ont ainsi circulé sur ce second volet des aventures de l’agent spécial aux tics les plus étranges de son département ; mais ont sait tout du moins que de nombreux mini-jeux en tout genre seront présents – avec par exemple du bowling, mais également la possibilité de se déplacer en skateboard à travers le monde ouvert et de participer à différents challenges.

Il sera également possible de customiser son personnage.

Sorti en 2010 sur Xbox 360 dans l’indifférence la plus totale avant de se construire une réputation de titre culte au fil des années, Deadly Premonition marquait la première réalisation totale de jeu vidéo pour Hidetaka Suehiro plus connu sous son alias Swery65.

Inspiré à outrance de l’œuvre du cinéaste David Lyncb et plus particulièrement de sa série Twin Peaks, ce TPS à monde ouvert avait séduit nombre de joueurs par son ambiance originale, ses personnages intrigants et son ambition démesurée en dépit de ses nombreuses faiblesses techniques n’ayant pratiquement jamais été corrigées ou remaniées au cours des 3 portages que le jeu a connus – dont le plus récent, affublé du sous-titre Origins et destiné à la Nintendo Switch, date de 2019.