Une double épidémie en hiver ?

La Covid-19 est toujours là. Si les chiffres sont en baisse en Europe, ils restent préoccupants dans d’autres régions comme les Etats-Unis. Et des chercheurs américains pensent que la situation pourrait se compliquer avec l’arrivée de l’hiver. Ils évoquent en effet une possible double épidémie.

Les chiffres en France sont plutôt encourageants. D’après le tableau de bord de Google, on dénombre en moyenne un peu plus de quatre mille nouveaux cas chaque jour, mais le nombre de décès n’excède pas les quarante.

L'illustration d'un masque
Image par cromaconceptovisual de Pixabay

Si la prudence est toujours de mise, il semblerait donc que la campagne vaccinale soit efficace en France.

A lire aussi : Cette pilule réduirait de moitié le risque d’hospitalisation par Covid-19

Covid-19 : du mieux en France, mais une situation toujours compliquée aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, malheureusement, la situation ne semble pas vouloir s’améliorer et les autorités sanitaires américaines recensent ainsi en moyenne plus de 95 000 nouveaux cas chaque jour… et un peu plus de mille sept cents décès. Et des chercheurs du Public Health Dynamics Laboratory de l’université de Pittsburgh s’attendent à ce que les choses empirent au cours de ces prochaines semaines, avec l’arrivée de l’hiver.

Ces scientifiques ont une spécialité, la modélisation mathématique des maladies infectieuses. Chaque année, ils cherchent ainsi à modéliser l’évolution de la grippe afin de mieux anticiper l’épidémie et d’être en mesure de protéger les personnes les plus vulnérables.

Loin de se livrer à de simples prédictions, ils ont donc une approche mathématique et logique des épidémies.

A lire aussi : Covid-19 : le problème des faux passes sanitaires

Attention à la grippe !

Or justement, ils ont récemment livré les conclusions de leurs dernières études et ces dernières sont loin d’être optimistes.

Dans leur papier, ils commencent par expliquer que si la propagation de la grippe a été fortement ralentie l’année dernière en raison de toutes les mesures prises par les gouvernements, notamment en matière de distanciation sociale, la situation devrait être différente cette année.

En effet, suite à la mise en circulation des vaccins contre la Covid-19, les états américains ont considérablement assoupli leurs mesures. Les écoles ont ainsi rouvert leurs portes et le télétravail a été en partie suspendu.

Cela étant, cette année, la grippe risque d’être plus virulente.

A lire aussi : Bientôt une pilule pour soigner la Covid-19 ?

Une double épidémie en hiver ?

Les chercheurs expliquent en effet que l’immunité naturelle des individus sera moins forte en raison du fait qu’elle n’a pas été sollicitée l’année dernière en raison des mesures prises contre le coronavirus. En somme, nous risquons d’être plus exposés à la maladie. Et avec la réouverture des classes et la reprise du travail en présentiel, nous risquons également d’être plus exposés au virus.

Ce que semblent par ailleurs confirmer les derniers chiffres. Il est en effet possible que vous l’ayez vécu vous-mêmes, mais ces dernières semaines ont vu apparaître de nombreux cas de laryngite. D’après ces chercheurs, il semblerait que le nombre de cas saisonniers ait considérablement augmenté par rapport à l’année dernière. Ce qui semble donc cohérent avec leur modèle.

C’est bien entendu un problème. C’est un problème, car la Covid-19 est toujours là et nous risquons par conséquent de faire face à une double épidémie, avec un mélange de Covid et de grippe.

En revanche, il faut tout de même noter une chose. Comme ils le précisent eux-mêmes, l’étude menée par ces chercheurs n’a pas encore été évaluée par des pairs. Ses résultats sont donc à prendre avec prudence.