Une drôle de créature a été découverte sous l’Antarctique

On sait qu’à ce jour une grande partie des océans reste inexplorée et qu’on est loin d’avoir découvert toutes les créatures qui se tapissent dans leurs profondeurs. Des scientifiques viennent justement de découvrir dans les profondeurs de l’Antarctique, à 3 500 mètres sous la glace, une créature encore jamais vue.

Dans un documentaire publié à cet effet, ils affirment qu’ils « n’avaient jamais rien vu de tel auparavant ».

Lac subglaciaire

Crédits Pixabay

Une exploration dans les profondeurs de l’Antarctique

L’équipe de « Expedition Antarctica » a pris la mer plus tôt cette année, à bord du navire de recherche néo-zélandais RV Tangaroa, pour effectuer un voyage de 50 jours dans l’océan Austral et au-delà du continent glacé. L’équipe s’est servie d’une technologie de pointe pour balayer le fond marin, et le système d’imagerie Aegis leur a permis de capturer des images fascinantes comme jamais auparavant.

Si la mission est toujours en cours, un documentaire intitulé The Secrets of Antarctica a été publié sur YouTube en juillet dernier pour présenter au public les découvertes étonnantes réalisées à ce jour. Le narrateur du documentaire explique qu’après avoir affronté les tempêtes de verglas, les pannes d’équipements et la mer agitée pendant près de deux mois, l’équipe s’est préparée à la tâche la plus délicate de leur mission.

« Ils vont plonger 3 500 mètres dans la plaine abyssale, une profondeur presque aussi grande que celle des Alpes suisses. Subissant 300 fois plus de pression que nous en subissons tous les jours. Soudain, la plaine abyssale se révèle, elle a l’air stérile, comme la surface de Mars, mais un examen plus attentif révèle une vie dont personne n’a jamais été témoin en Antarctique. », relate le narrateur.

Une étrange créature des abysses jamais vue auparavant

Le narrateur raconte que : « L’équipe profite de l’occasion pour chalutier le fond, après avoir jeté plus de 5 000 câbles dans l’océan… et, après six heures d’attente, l’équipe obtient sa récompense. »

Les chercheurs ont en effet découvert une nouvelle créature dans la boue, à 3 500 mètres sous la surface. Ce spécimen vraiment bizarre et unique ressemble à un croisement gélatineux entre une limace et un hippopotame.

Le Dr Schnabel, biologiste marin à l’Institut national de recherche sur l’eau et l’atmosphère de Nouvelle-Zélande, a exprimé son enthousiasme en ces termes : « Nous ne savons pas combien sont là-bas, nous ne savons pas à quel point il est courant. Mais je n’ai jamais rien vu de tel auparavant. »

Mots-clés biologie