Le PAVE souhaite éduquer les consommateurs sur les véhicules autonomes

Avec l’avancée actuelle de la technologie ainsi que de la robotique, le public se retrouve parfois perdu dans un monde futuriste et il ne sait plus quelle attitude adopter dans une situation donnée.

Pour le cas des voitures autonomes, il y a toujours un grand débat, surtout du point de vue de la faisabilité et de la sécurité. Pour aider le public et les autorités à comprendre leur fonctionnement, des entreprises spécialisées se sont réunies afin de mettre au point une initiative axée sur la formation.

Tesla Roadster image 2

Le Partnership for Automated Vehicle Education (PAVE) a été mis sur pied par un ensemble de concepteurs de voitures autonomes, de groupes de pression et de plusieurs industries et fournisseurs. Le but est d’informer le public et tous les décideurs politiques sur les limites des véhicules automatisés et sur leurs principaux avantages.

Le PAVE permettra ainsi à l’industrie de la conduite autonome d’avancer de façon plus sûre et de ne pas se faire rejeter par le public ou par le gouvernement en place.

Un accident montrant la nécessité d’une éducation sur la conduite automatisée

Lors du CES 2019 à Las Vegas, un événement a suscité l’intérêt du public. Une Tesla Model S, supposée en mode de conduite autonome, aurait heurté un Promobot. D’après l’entreprise de robotique russe à laquelle appartient l’humanoïde, le robot aurait été totalement endommagé lors de l’impact.

Le conditionnel est cependant de mise. En réalité, la vidéo mise en ligne fait davantage penser à un coup monté. Cela n’a cependant pas empêché plusieurs médias de reprendre l’affaire dans leurs lignes, avec des articles parfois très incendiaires ou alarmistes.

Le responsable de l’information au sein du département de la police métropolitaine de Las Vegas, Aden Ocampo, a cependant démenti cette information. Selon ses dires, aucune preuve n’a été trouvée pour confirmer cet incident. D’ailleurs, la police ne s’occupe pas de ce genre de cas s’il se déroule sur une propriété privée.En outre, la Tesla étant seulement dotée d’un mode de conduite semi-automatique, son système est conçu pour les autoroutes et non pour une route privée.

Bref, il y a beaucoup d’incohérences autour de cette affaire.

Les voitures totalement autonomes, pas encore pour tout de suite

Pour beaucoup de personnes, l’accident qui s’est produit au CES 2019 est une sorte de publicité pour attirer l’attention du public.

D’un autre côté, Tesla a fait l’objet de plusieurs critiques sur le mode de fonctionnement de ses véhicules autonomes qui nécessiteraient en fait une présence humaine permanente. Le public étant assez confus sur le sujet de la conduite autonome, la coalition à l’origine du PAVE aura pour principal objectif d’apporter des réponses claires à toutes les questions que nous pouvons nous poser sur cette industrie.

Selon Kyle Vogt, responsable de la technologie au sein de la société audiovisuelle Cruise, qui fait aussi partie de la coalition, les fausses informations sont nombreuses au sujet des véhicules autonomes. Le PAVE permettra donc de remédier à cette situation. Le public doit ainsi savoir que les voitures totalement  autonomes ne sont pas encore disponibles sur le marché à l’heure actuelle. Elles ne peuvent pas non plus transporter de passagers et doivent toujours avoir un chauffeur de sécurité.

Avec des initiatives comme le PAVE, il sera sans doute plus facile pour tous de mieux comprendre le fonctionnement de la conduite autonome… et de faire ensuite la part des choses lors de la surmédiatisation d’incidents comme celui survenu au CES 2019.