Une employée de MacDonald’s agressée pour avoir demandé à un client de mettre un masque

Les États-Unis sont parmi les pays les plus touchés par la pandémie de COVID-19, avec plus de 3 100 000 de cas confirmés jusqu’à présent et presque 135 000 décès. Pour autant, le port du masque y est encore un véritable problème.

Selon un modèle de l’Université de Washington, si 95 % de la population américaine portait un masque, 33 000 morts pourraient être évités. Mais au pays de l’Oncle Sam, les gens ne veulent rien savoir. Les tensions montent même lorsqu’il s’agit d’imposer le port du masque, surtout dans les établissements de restauration.

Une employée de Mac Donald’s a été agressée après avoir demandé à un client de mettre un masque

Photo de Nino Carè. Crédits Pixabay

D’ailleurs, une employée d’un Mac Donald’s de l’État d’Oakland, Maria Resendiz, en a récemment fait les frais. Le 27 juin dernier, suite à une simple requête pour qu’un client mette son masque, la jeune femme, âgée de 19 ans, a été victime de violences verbale et physique, selon Business Insider.

Un moment particulièrement traumatisant pour cette employée

Il faut préciser que depuis un certain temps, une note interne de la chaîne de restauration rapide Mac Donald’s stipule que les employés doivent être disciplinés pour éviter la propagation du coronavirus. De ce fait, le port du masque est obligatoire.

Suivant les consignes, alors que Resendiz exerçait ses fonctions, un client s’est garé pour passer sa commande. Constatant que ce dernier ne portait pas de masque, Resendiz l’a poliment invité à en mettre un. Mais la situation est très rapidement devenue intenable.

Le client, mécontent de ce qu’on lui a demandé de faire, a commencé à agresser l’employée verbalement, avec des propos racistes et menaçants. Ensuite, il est sorti de son véhicule, pour venir forcer la fenêtre derrière laquelle était la jeune femme, afin de la gifler et d’essayer de la passer à tabac.

Une fois le mal fait, le client est juste remonté dans sa voiture, puis a pris la fuite.

À lire aussi : Le Cannabis serait utile dans la lutte contre le Covid-19

Cette affaire n’est apparemment pas la première du genre

Suite à cet incident, Maria Resendiz a dû être hospitalisée. Alors que l’enquête a été ouverte par la police, elle est encore en cours, car l’agresseur n’a pas encore été retrouvé aux dernières nouvelles.

Traumatisée, Resendiz a déclaré que les employés de ce type d’établissement ne demandent rien de plus que du respect, de la part des clients. Cette dernière d’ajouter : « Nous sommes aussi des êtres humains ».

En effet, surtout en cette période de pandémie, les clients particulièrement irrespectueux et violents se font de moins en moins rares aux États-Unis. Toujours selon Resendiz, il arrive même que ces derniers leur balancent des verres remplis d’excréments et de vomi.

À lire aussi : Des singes infectés par le Covid-19 ont pu développer une immunité

Mots-clés Covid-19insolite