Une enseignante décède du COVID-19 devant ses étudiants lors d’une classe virtuelle

Même si après de nombreux mois de crise sanitaire, un retour progressif à la « vie normale » est constaté un peu partout dans le monde, il faut bien se rendre à l’évidence, le Covid-19 continue de faire des ravages. D’ailleurs, on assiste ces derniers temps à une augmentation du nombre de cas positifs, mais également une augmentation du nombre de décès.

Le cas de Paola De Simone, enseignante à l’Université de Buenos Aires (Argentine) risque bien de nous rappeler que les choses peuvent rapidement virer au désastre en cette période de pandémie. Cette professeure a en effet succombé au Covid-19 devant ses étudiants alors qu’elle dispensait un cours en ligne.

Crédits Pixabay

Selon les informations, elle menait une bataille contre le coronavirus depuis quelques semaines, mais n’a pas voulu suspendre ses cours universitaires en ligne. Une circonstance malheureuse qui montre bien que le Covid-19 reste d’actualité, avec des conséquences de plus en plus navrantes.

Elle souffrait du Covid-19 depuis quelques semaines

D’après les informations reçues par les journalistes du Washington Post, cette enseignante âgée de 46 ans avait tweeté qu’elle a attrapé le Covid-19 il y a quelques semaines. Cependant, elle n’a pas voulu suspendre les cours malgré l’aggravation des symptômes de la maladie.

Selon BGR, elle aurait déclaré à Silvina Sterin Pensel journaliste argentine qui était en cours avec elle, « je peux tout à fait faire cela, mes élèves ont besoin de moi ».

Malheureusement, lors d’une classe virtuelle, De Simone a commencé à présenter des difficultés respiratoires. Finalement, l’enseignante n’a pas pu reprendre son souffle et elle a succombé devant ses étudiants qui n’ont bien entendu rien pu faire.

À lire aussi : Covid-19, la thèse de la transmission aérienne validée par une nouvelle étude

Restez prudents, la pandémie est toujours d’actualité

Toujours selon Pensel : « En Argentine, le confinement a été très strict, donc les gens commencent à montrer des signes de lassitude pour se conformer aux mesures mises en place. Mais ce genre de rappel horrible vous secoue le cœur ».

« La mort de l’enseignante est un triste rappel que le virus est bien réel » a-t-elle ajouté.

Pour information, l’Argentine compte jusqu’à présent plus de 490 000 cas d’infections au Covid-19, avec environ 100 décès et à peu près 10 000 nouveaux cas par jour.

Cette triste expérience prouve que personne n’est à l’abri et nous invite à toujours rester prudents surtout en cette période de recrudescence.

À lire aussi : Covid-19, des conséquences plus graves que prévues pour les enfants ?

Mots-clés Covid-19insolite