Une entreprise 100 % écologique : le défi d’Intel d’ici 2030

Intel semble avoir de solides ambitions en matière d’écologie. Le 14 mai, la société a fait une déclaration publique concernant ses objectifs environnementaux pour 2030. Dans son rapport, Intel a mis en avant sa volonté de réduire ses déchets et ses émissions de gaz à effet de serre.

La société a aussi rajouté qu’elle allait désormais prioriser l’utilisation à 100 % des énergies renouvelables pour l’électricité dans ses usines. Elle n’enverra également plus ses déchets toxiques dans les décharges, mais compte les éliminer, les traiter pour les réutiliser, ou du moins, trouver des solutions les rendant moins nuisibles.

Une photo symbolisant la nécessité de placer l'écologie au coeur de nos priorités

Crédits Pixabay

Suzanne Fallender, la directrice de la responsabilité d’entreprise d’Intel, a déclaré que cela concernait tous les bureaux de la firme de par le monde, et ce, à tous les niveaux de la société.

Des efforts remarquables depuis la dernière décennie

Depuis que les scientifiques ont confirmé le risque du bouleversement mondial à cause du changement climatique, de nombreuses entreprises ont décidé de changer leur fonctionnement.

Intel fait partie des plus motivés, car la société s’est sentie très concernée du fait qu’elle œuvre dans un domaine impactant directement l’environnement.

Depuis 2010, Intel a fait des efforts incroyables au niveau environnemental. Plus de 90 % des déchets de l’entreprise sont désormais recyclés et elle produit moins 30 % de gaz à effet de serre. Sa consommation d’eau a également chuté de 38 % : 44 milliards de gallons ont été économisés depuis 2010.

Intel continue de progresser

Les produits Intel touchent indirectement, mais de près le changement climatique. La société continue alors de déployer des efforts pour changer la donne. Ses produits consomment aujourd’hui moins d’énergie : les PC Intel sont devenus 14 fois plus économes. La société compte aussi collaborer avec les constructeurs de PC pour essayer de réduire l’empreinte carbone de l’informatique.

Aujourd’hui, Intel n’envoie presque plus ses déchets dangereux dans les décharges. L’entreprise cherche des solutions pour les réutiliser. Les composantes de ces déchets sont, par exemple, réutilisées pour la fabrication d’engrais ou encore de ciments.

En plus des efforts environnementaux s’ajoutent aussi d’autres objectifs de l’entreprise pour les prochaines décennies. Intel compte notamment doubler le nombre de personnel féminin en son sein, tout en construisant plus d’usines aux USA.