Une étonnante découverte sur l’énergie noire

L’existence de la matière sombre et de l’énergie noire reste hypothétique. La tentative de prouver la matière sombre peut avoir mis en évidence de potentielles preuves de l’énergie noire.

Plusieurs théories en astrophysiques énoncent trois éléments constitutifs de l’Univers. Ils rempliraient tout ce qui existe. Deux catégories de matière composent ces trois éléments : l’ordinaire et la sombre. L’énergie noire ou sombre complète ensuite l’ensemble. La matière ordinaire représente moins de cinq pour cent de notre Univers, contre presque 27 % pour la matière sombre et plus de 68 % pour l’énergie noire. L’existence de la matière noire et de l’énergie noire reste à prouver.

La photo d'une galaxie
Crédits Pixabay

Des chercheurs de l’université de Cambridge, au Royaume-Uni, mènent des travaux dans ce sens. Au lieu de trouver la matière sombre, ils pensent avoir découvert une preuve de l’énergie noire.

A lire aussi : Et si la matière noire cachait une autre dimension ?

Des occurrences gravitationnelles anormales

L’humanité est limitée par ses moyens technologiques. Ces derniers ne nous donnent pas encore la possibilité d’observer directement des éléments comme la matière noire. L’approche de l’équipe de recherche de Cambridge consistait en une observation du Soleil. Par sa nature, notre astre lumineux est capable de réduire les particules noires. Cela offrait ensuite la possibilité de les mesurer. L’équipe britannique avait donc pour objectif de déterminer de potentielles interactions entre le Soleil et la matière noire.

La recherche est détaillée dans un papier récemment publié dans la revue Physical Review D. Celui-ci décrit l’expérimentation comme une observation de films négatifs. La méthode permet de détecter des occurrences gravitationnelles qui justifieraient l’existence de la matière noire.

Le résultat des calculs ne correspond pas aux attentes. Les occurrences gravitationnelles sont plus anormales que ne l’espéraient les chercheurs. Notons qu’elles sont la preuve de l’application de forces invisibles. L’équipe britannique a ainsi passé un peu plus d’une année à essayer de comprendre ce que signifiaient les données. Les auteurs de la recherche concluent aujourd’hui qu’il s’agit probablement de la preuve de l’existence de l’énergie noire. En cas de confirmation, la découverte représenterait une avancée majeure dans le domaine de la science astrophysique. Elle aiderait à vérifier plusieurs théories et devrait permettre de trouver la matière noire.

A lire aussi : Et si les planètes géantes gazeuses avaient absorbé de la matière noire ?

L’importance du lien entre la matière sombre et l’énergie noire

Notre Univers est en pleine expansion, nous en avons presque la certitude. La matière et l’énergie noires sont les deux éléments essentiels à ce phénomène astrophysique. L’énergie noire stimule l’expansion et serait même responsable de son accélération. La matière noire joue un rôle différent. Sa fonction est de faire en sorte que notre Univers ne vole pas en éclats. Cela a pour effet de garantir le maintien en place de la matière ordinaire.

L’observation directe de la matière noire ou de l’énergie noire serait la plus importante découverte de l’histoire de l’astrophysique. Cependant, nous sommes visiblement loin de pouvoir faire cela, malgré les résultats prometteurs de Cambridge.