Une étude a montré que la lumière bleue produite par les LED peut faire pourrir le cerveau des mouches de fruits

Il est bien connu que la lumière bleue provenant des écrans de smartphones ainsi que des ampoules fluorescentes a des effets néfastes sur les yeux. Une étude publiée le jeudi 17 octobre dernier dans le journal Aging and Mechanisms of Disease suggère à son tour que cette lumière peut affecter le cerveau et accélérer le vieillissement chez les mouches de fruits.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs, qui travaillent à l’Oregon State University, ont gardé des mouches adultes dans un cycle constitué de 12 heures d’exposition à la lumière bleue, puis de 12 heures d’obscurité.

Crédits Pixabay

Ces mouches ont ensuite été comparées à d’autres appartenant à des groupes témoins qui ont été, soit plongés dans l’obscurité toute la journée, soit exposés à une lumière où les longueurs d’onde correspondant au bleu ont été bloquées.

Les résultats de l’expérience

Les mouches de fruits normales peuvent en général vivre pendant quelques mois dans les meilleures conditions. Les mouches exposées à la lumière bleue, quant à elles, ont vécu deux fois moins longtemps que celles des groupes témoins. Elles ont aussi montré des signes de dommages à la rétine et au cerveau, et ne pouvaient plus s’accrocher ou grimper sur des obstacles.

Pour aller plus loin, les chercheurs ont effectué la même expérience avec des individus ayant été génétiquement modifiés pour ne pas avoir d’yeux. Malgré l’absence de l’organe de la vue, ces mouches ne pouvaient pas non plus grimper et ont eu une courte durée de vie. De plus, elles ont aussi montré des signes de dégénérescence du cerveau.

Ce qu’impliquent les résultats

D’après les scientifiques, ces résultats montrent que la lumière bleue n’affecte pas seulement les tissus vivants de la rétine, mais peut indépendamment attaquer le cerveau. Les auteurs ont ainsi écrit que la question des éventuels effets néfastes de la lumière sur le vieillissement chez les humains doit être étudiée.

D’autres études impliquant des sujets humains ont aussi découvert des liens entre la lumière artificielle et une santé plus fragile avec par exemple des difficultés à s’endormir. Il y a aussi eu d’autres études qui ont montré que la lumière bleue pouvait provoquer un vieillissement précoce de la peau.

Par rapport à ces résultats, les chercheurs ont déclaré qu’il s’agit d’une expérience et que les mouches de fruits ne sont pas de parfaits remplacements pour connaitre les effets sur les humains. Toutefois, les scientifiques ont indiqué que personne n’a encore vécu dans un endroit où la lumière bleue est omniprésente. Ainsi, il n’est pas encore possible de dire précisément comment celle-ci peut affecter la santé d’un sujet humain sur le long terme.

Mots-clés Mouches de fruits