Une étude suggère que la matière noire serait plus ancienne que le Big Bang lui-même

Pour expliquer les origines de l’Univers, la théorie du Big Bang reste la théorie la plus largement acceptée et théoriquement, cet instant devrait être le plus ancien que l’Univers ait connu.

Fait intéressant, une étude publiée récemment dans la revue Physical Review Letters  suggère que la matière noire, l’une des composantes majeures de tout ce qui nous entoure, serait plus ancienne que le Big Bang lui-même.

Crédits Pixabay

Bien entendu, quand les scientifiques s’aventurent à expliquer des phénomènes comme l’existence de la matière noire, on reste dans le cadre de la théorie. Mais pour le coup, ça a le mérite d’ouvrir la voie à d’autres pistes de recherche.

La matière noire et le mystère qui l’entoure

Quand on parle de matière noire, deux questions restent en suspens : en premier, de quoi est-elle constituée au juste, et le second, d’où vient-elle ? Jusqu’à maintenant, les scientifiques n’ont pas de réponses à ces énigmes.

Ils pensent toutefois que cette matière noire constitue au moins 80% de l’Univers, et les preuves de son existence sont tangibles grâce à ses effets gravitationnels.

Après, tout reste dans le cadre de la théorie, que ce soit pour les particules qui devraient la constituer, les fameuses particules noires, équivalents insaisissables des particules de la physique plus classique, que pour son origine.

Et si la matière noire était déjà là avant le Big Bang ?

Cette idée n’est pas tellement nouvelle, seulement, aucun modèle mathématique valable n’est venu la conforter. Enfin, jusqu’à cette étude de Tommi Tenkanen, l’auteur qui est également chercheur en astrophysique à l’Université John Hopkins.

On peut même dire que le chercheur a fait fort puisque son modèle est plutôt simple pour expliquer les origines de la matière noire. Dans son scénario, la matière noire aurait été produite lors de l’inflation cosmique, au même titre que les autres particules scalaires, dont seul le boson de Higgs a été découvert,  la fameuse particule de Dieu.

Il pense donc que “si la matière noire était vraiment un vestige du Big Bang, dans de nombreux cas, les chercheurs auraient déjà dû voir un signal direct de matière noire dans différentes expériences de physique des particules “.

Voilà pourquoi, selon lui, toutes les recherches expérimentales concernant cette matière se sont révélées infructueuses.