Une Exolune aussi grande que Neptune cachée près de Kepler-1625 ?

En juillet 2017, les scientifiques David Kipping et Alex Teachey de l’université de Columbia à New York ont avancé une thèse quant à l’existence d’une Lune extrasolaire située à environ quatre mille années-lumière de notre planète. Pour établir cette hypothèse, ils se sont basés sur les travaux effectués par le célèbre astronome Johannes Kepler, décédé à l’âge de 58 ans en 1630.

Ayant débuté leur recherche en 2012, les deux chercheurs espèrent que la confirmation de leur hypothèse amène un regard nouveau et, avec lui, de nouveaux questionnements sur la véritable nature de notre Univers. Alors que cette découverte n’a pas encore été confirmée, l’existence de cette Exolune suscite déjà l’intérêt de plusieurs scientifiques à l’instar de René Heller de l’Institut Max Planck, en Allemagne, spécialisé dans la recherche sur les systèmes solaires.

Lune Jeff

Les dimensions, la taille et le poids de cette lune extrasolaire, restent encore inconnues des scientifiques.

Formation encore à déterminer

En se basant sur les calculs de l’astronome Kepler, René Heller pose l’hypothèse que cette exolune pourrait bien être un corps gazeux de la même forme que notre planète Terre ou encore un satellite rocheux couvert d’un océan de même surface que la planète Neptune.

Les scientifiques s’interrogent également sur la manière dont cette Lune, située hors de notre système solaire, s’est formée. Les trois causes de formation de satellite lunaire actuellement connues des scientifiques ne semblent pas s’appliquer à cette lune peu commune.

Hubble mis à contribution

On sait que notre satellite s’est formé à partir d’un choc entre notre planète et une protoplanète de la taille de Mars. Pour les lunes de Jupiter, elles ont été créées à partir des gaz et poussières que Jupiter a laissés dans son sillage lors de ses nombreux déplacements depuis sa formation. Quant à la planète Saturne, c’est sa gravité qui a capturé ses soixante-deux lunes.

René Heller a fait part à Newscientist que la formation de cette lune extrasolaire constituait une véritable énigme. En tout cas, les recherches sont encore en cours et, justement, le télescope spatial Hubble devrait fournir de plus amples informations sur le sujet.

Le télescope devrait observer de plus près en direction de cette fameuse lune à partir du samedi 28 octobre 2017.

Mots-clés astronomieexolune