Aux Etats-Unis, une femme a contracté une peste pulmonaire rare

Dans le Nord du comté de Fremont, dans le Wyoming, au Sud du parc national de Yellowstone, une personne a contracté la peste pulmonaire qui est connue pour être rare et particulièrement grave. Les autorités sanitaires du Wyoming ont annoncé la nouvelle le 15 septembre dernier et ont indiqué que la femme avait probablement attrapé la maladie par contact avec ses chats qui étaient infectés.

La bactérie Yersinia pestis, responsable de la maladie, est bien connue pour avoir causé la peste noire dans les années 1300 en Europe. Bien que les cas soient aujourd’hui rares, l’infection demeure présente dans certaines régions du monde. D’après le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), aux Etats-Unis, on compte en moyenne sept cas de peste chaque année, les régions les plus touchées étant le Nouveau-Mexique, l’Arizona et le Colorado.

Un chat en tenue d'astronaute
Image par Akiko Nagamatsu de Pixabay – image recadrée et couleur de fond modifiée

Pour le Wyoming, le cas de la femme représente le septième cas signalé depuis 1978, le dernier cas ayant été enregistré en 2008.

A lire aussi : La plage d’un lac américain fermée pour cause de peste

La peste pulmonaire, une forme rare

Une personne peut attraper la peste de plusieurs manières, soit par la piqûre d’une puce infectée, soit par contact avec des animaux infectés ou leurs tissus ou fluides corporels. La peste bubonique est la forme la plus courante aux Etats-Unis et touche plus de 80 % des cas enregistrés chez les humains. Selon le CDC, la peste bubonique se propage généralement par les piqûres de puces et est caractérisée par le gonflement des ganglions lymphatiques appelés « bubons ».

Le cas rapporté dans le Wyoming est particulièrement inhabituel puisqu’il s’agit de la peste pulmonaire, la forme la plus rare et la plus grave de la maladie. De plus, c’est la seule forme qui peut se propager d’une personne à une autre.

La peste pulmonaire peut se propager par l’intermédiaire des gouttelettes infectieuses provenant d’une personne ou d’un animal atteint de peste pulmonaire. Les autres formes de peste telles que la peste bubonique peuvent également évoluer en peste pulmonaire si elles ne sont pas traitées rapidement.

A lire aussi : Bientôt un vaccin contre la peste ?

Les chats sont une source de contamination

Le CDC a indiqué que les chats figurent parmi les animaux les plus sensibles à la peste et peuvent transmettre la maladie à l’homme. Un chat atteint de la peste pulmonaire constitue de ce fait un danger important pour les personnes qui le manipulent et qui sont en contact étroit avec lui.

Même si le département de la Santé du Wyoming n’a pas donné plus de détails concernant l’état actuel de la patiente, un responsable de la santé a déclaré qu’elle présentait actuellement des symptômes graves.

La peste peut être traitée avec des antibiotiques mais il est toutefois important de traiter la maladie le plus tôt possible pour éviter des complications graves pouvant entraîner la mort.

Pour prévenir d’autres contaminations, les autorités ont recommandé à tous ceux qui ont été en contact avec la femme de prendre des antibiotiques « post-exposition ».