Une femme a (encore) été virée de Facebook à cause de son prénom

Isis Thomas a une vingtaine d’années et elle passe beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes mais sa vie numérique a pris une nouvelle tournure au début de la semaine dernière, lorsqu’elle s’est retrouvée bannie du célèbre réseau social… à cause de son prénom.

Isis habite à Bristol et elle est inscrite sur Facebook depuis de nombreuses années maintenant. Lundi, en se connectant à son compte, elle s’est retrouvée face à un message lui demandant de changer son nom.

Facebook Facepalm

Les modérateurs de Facebook ont encore frappé… pas dans le bon sens.

Lorsque notre amie s’est inscrite sur le réseau social, elle n’avait pas utilisée son véritable nom et elle avait ainsi opté pour un simple pseudonyme : Isis Worcester. Il faisait en effet allusion à la ville où elle travaillait à l’époque.

Isis a commencé par penser que c’était son nom de famille qui posait problème

Elle a donc tout de suite pensé que le problème venait de là. Après avoir fait disparaître le message, elle a donc modifié son profil pour faire apparaître son véritable nom : Isis Thomas.

Mais voilà, Facebook n’a pas validé le changement et le service a également refusé de débloquer son compte. Isis s’est alors rappelée de cette drôle d’histoire qui avait fait la une de tous les sites d’actualités en novembre 2015. Le service avait en effet bloqué le compte d’une autre femme sans aucune raison apparente, une femme qui s’appelait… Isis Anchalee.

Après que l’affaire ait été reprise dans les médias, l’utilisatrice avait fini par récupérer l’accès à son compte et un employé de la firme lui avait même présenté ses excuses… après avoir épluché la photocopie de son passeport.

Notre ami britannique a donc commencé à fouiner sur la toile et elle a découvert qu’elle n’était pas la seule dans ce cas. D’autres femmes portant le même prénom ont en effet eu droit au même sort.

Facebook a un problème avec Isis

Pour quelle raison ? Tout simplement parce que Facebook a estimé qu’elle faisait l’apologie… du terrorisme. Isis n’est pas seulement un prénom, il s’agit aussi du surnom de l’Etat Islamique en Irak et au Levant.

Isis est évidemment très en colère, d’autant que ses parents ne lui ont pas donné ce prénom pour rendre hommage aux groupuscules terroristes. En réalité, il s’agissait davantage d’un client d’oeil à la divinité égyptienne, une divinité dont les premières traces remontent tout de même au temps des pharaons.

Et maintenant ? Elle ne compte pas céder au chantage de Facebook et elle a bien l’intention de faire valoir ses droits.

Mots-clés facebookinsoliteweb