Une femme a tenté d’escalader la Statue de la Liberté

Les États-Unis ont fêté hier leur fête nationale. Une femme a donc profité de l’occasion pour escalader la Statue de la Liberté afin d’attirer l’attention des médias et des responsables politiques. Un acte qui n’est pas passé franchement inaperçu. Loin de là, même.

La Statue de la Liberté a été construite par Gustave Eiffel en 1886 en signe d’amitié entre nos deux nations et aussi pour célébrer le centenaire de la Déclaration d’indépendance américaine.

Statue de la Liberté

Immense, l’édifice culmine à plus de quatre-vingt-dix mètres de hauteur, piédestal inclus, et il a été installé à New York sur une île située à l’embouchure de l’Hudson.

La Statue de la Liberté, un monument pas tout à fait comme les autres

La Statue de la Liberté n’est pas un simple monument, donc, et il revêt une importance capitale pour les Américains.

Hier, à l’occasion du 4 juillet, une femme s’est donc rendue sur place et elle a entrepris d’escalader la statue, sous les regards effarés des nombreux touristes et New-Yorkais présents sur place. Après avoir pris appui sur les pierres formant le socle de l’édifice, elle a donc poursuivi son ascension afin d’atteindre la base en bronze de la dame.

Les autorités ont bien entendu été promptes à réagir et les forces de l’ordre sont donc intervenues sur place. La police a donc rejoint la femme aux pieds de la Statue de la Liberté et cette dernière a été escortée sous bonne garde au poste de police le plus proche.

Elle a atteint les pieds de la statue

Quelques minutes avant l’ascension de la femme, plusieurs manifestants ont déployé des banderoles en guise de protection contre la campagne d’immigration menée par l’administration Trump. L’action était organisée par Rise et Resist NYC, mais ces deux associations ont indiqué qu’elles n’avaient aucun lien avec la femme. L’enquête est donc toujours en cours et on ne connaît pas les motivations de cette dernière pour le moment.

Il peut être utile de rappeler que la Statue de la Liberté a été placée sous bonne garde depuis les attentats du 11 septembre 2001. Le piédestal a ainsi réouvert ses portes en 2004 seulement et la statue en 2009. Puis, une nouvelle fermeture a été programmée afin de laisser le temps aux autorités de déployer de nouvelles mesures de protection. Il semblerait finalement que ces dernières soient imparfaites puisque cette femme a eu toute la latitude nécessaire pour escalader le socle de l’édifice.

Mots-clés insolite