Une femme enceinte intoxiquée après avoir bu trop d’eau

Voilà qui peut surprendre, et pourtant. Une femme enceinte a fait une crise d’épilepsie après avoir bu trop d’eau. Elle ne présentait aucun facteur de risque particulier.

L’histoire est rapportée dans le BMJ Case Report. D’après le rapport publié par les médecins saisis du dossier, la femme en question était âgée de trente-trois ans et elle attendait son premier enfant. Approchant de son terme, elle a commencé à ressentir des contractions.

Une éclaboussure d'eau
Image par PublicDomainPictures de Pixabay 

Elle s’est alors rendue à la maternité, où elle a été immédiatement admise en salle d’accouchement.

Une crise d’épilepsie après avoir bu trop d’eau en salle de travail

Le travail a duré pendant dix-neuf heures, dont quatre heures pour le dernier stade du travail. Durant tout ce laps de temps, elle a été invitée à boire de l’eau autant qu’elle le voulait et selon sa soif. Personne n’a contrôlé la quantité d’eau ingérée.

Or justement, peu de temps après l’accouchement, la patiente a été frappée par de puissants tremblements. Le médecin qui est intervenu a immédiatement diagnostiqué une crise d’épilepsie. Fort heureusement, il a été prompt à réagir et il a administré un traitement à la jeune mère afin d’éviter que la situation ne dérape.

Elle a ensuite été placée en observation pendant quelques heures avant de retourner chez elle.

A lire aussi : L’évolution humaine nous a rendus trop dépendants de l’eau

Peut-on tomber malade en consommant trop d’eau ?

Par la suite, les médecins ont déterminé que la cause de la crise d’épilepsie en salle de travail était imputable à l’eau ingérée durant le travail. A noter que ce diagnostic a été fait par plusieurs spécialistes, chacun dans sa propre discipline.

D’après leur rapport, cette jeune maman aurait donc souffert d’une pathologie sous-jacente introduite par un apport hydrique trop important. Ils précisent également que ce cas est le seul à leur connaissance, mais il leur paraissait important de le rapporter pour limiter le risque que cela touche d’autres patientes.

Précisons pour finir que l’eau n’est pas toxique. En réalité, elle est partout. Nos fruits et légumes se composent à 95 % d’eau. Un détail qui a son importance puisque lorsqu’on nous conseille de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour, cela inclut également les aliments ingérés.

Dans un article publié en 2018, Le Figaro mettait d’ailleurs en garde les consommateurs en leur conseillant de ne pas tomber dans l’excès. Une ingestion excessive d’eau (dans les 10 litres par jour) peut en effet desservir l’organisme, en ce sens qu’il s’adapte à cet important apport en eau.