Une femme ramenée à la vie après avoir été déclarée cliniquement morte pendant 45 minutes

Kathy Patten habite à Baltimore et elle fait la une de tous les médias anglosaxons depuis un peu plus d’une semaine maintenant. Et pour cause. Après avoir été déclarée morte pendant 45 minutes, cette femme a été ramenée à la vie.

L’affaire remonte au 2 juillet dernier, peu de temps avant la sacro-sainte pause estivale.

L'illustration d'une pierre tombale
Image par janjf93 de Pixabay – image recadrée

Kathy Patten était en train de jouer au golf lorsqu’elle a reçu un appel de sa fille, Stacey Fifer. Un appel lui annonçant que cette dernière avait commencé son travail et qu’elle était donc en train d’accoucher.

Elle s’est effondrée sur le cours du golf

Sous le choc, Kathy Patten a commencé à suffoquer et à ressentir une douleur vive au niveau du bras gauche. Elle était en train de faire une crise cardiaque et elle s’est écroulée au sol quelques secondes plus tard.

Les secours sont rapidement intervenus sur place et ils ont tout tenté pour la ranimer. En pure perte. Kathy Patten a été déclarée cliniquement morte pendant 45 minutes. Soit près d’une heure.

Mais finalement, au cours d’une ultime RCR, la femme a repris conscience. Et ce à la surprise générale. Les médecins ne pensaient pas qu’elle pourrait revenir à la vie. Et encore moins que cela se ferait sans séquelles.

Ce n’est cependant pas le seul évènement qui s’est produit ce jour-là. Alors que Kathy se trouvait entre deux mondes, sa fille a elle aussi rencontré des problèmes. Son bébé s’est en effet coincé en elle et la jeune maman a été alors obligée de subir une césarienne d’urgence… au bout de 39 heures.

A lire aussi : Jeff Bezos, futur immortel ?

Ce n’est pas la première fois qu’une personne déclarée cliniquement morte depuis aussi longtemps est ramenée à la vie

Fort heureusement pour elle, tout s’est très bien passé. Elle est en bonne santé, de même pour son bébé… et la grand-mère de ce dernier.

Si l’histoire surprend, ce n’est pas la première fois qu’une personne déclarée cliniquement morte pendant autant de temps est ramenée à la vie. En 2011, un Américain a lui aussi vu son coeur s’arrêter subitement. Il a à son tour été déclaré mort, et ce pendant 96 minutes.

A notre connaissance, il s’agit du record de l’arrêt cardiaque le plus long.

En 2012, un certain Fabrice Muamba, un joueur de foot de 23 ans, s’est effondré aussi en plein match, victime d’un arrêt cardiaque. Et grâce aux secours ainsi qu’à un chirurgien en cardiologie qui se trouvait dans les tribunes, il a pu être ranimé au bout de 78 minutes et après 15 chocs électriques successifs.

Il peut également être utile de rappeler que la “mort clinique” n’induit pas un état de mort définitif. Cet état est défini par une absence d’activité musculaire spontanée, de réflex et de respiration spontanée. Il peut donc être inversé, contrairement à la mort cérébrale qui est pour sa part totalement irréversible. Du moins en l’état actuel de nos connaissances.