Une femme se retrouve aux urgences après avoir utilisé une crème antirides contaminée au mercure

Quand il s’agit de produits cosmétiques, il est nécessaire de toujours se renseigner sur les composants avec lesquels ils ont été fabriqués.

Parfois, certains produits contiennent en effet des éléments qui ne sont pas du tout recommandés.  Ils peuvent alors avoir des effets désastreux sur la peau ou pire, sur la santé en général, comme ce fut le cas d’une femme de 47 ans habitant la  Californie.

Crédits Pixabay

Selon la KCRA, elle s’est rendue aux urgences en juillet dernier suite à de nombreux symptômes inquiétants, notamment des engourdissements au niveau de ses mains et de son visage, des problèmes d’élocution ainsi que des difficultés à marcher.

L’état de la patiente a empiré depuis le jour de son hospitalisation puisqu’elle se trouve maintenant dans un état semi-comateux, incapable de répondre aux ordres verbaux.

Une contamination au mercure

Afin de découvrir la cause de la maladie de la victime, les responsables de la santé du comté de Sacramento ont procédé à l’analyse de certains de ses produits cosmétiques. Ils ont ainsi découvert qu’un produit, une crème pour la peau, présentait un taux très élevé de méthylmercure.

Le méthylmercure est une forme de mercure qui se forme grâce à une réaction chimique entre des bactéries et le mercure métallique présent dans le sol, dans l’eau ou dans les plantes. Cette substance a la particularité d’être hautement toxique. D’après l’Environmental Protection Agency aux États-Unis, les poissons et les crustacés sont les sources de contamination au méthylmercure les plus communes.

Une triste histoire

Selon les informations, la crème en question s’appelle « Pond’s Rejuveness » et a été achetée au Mexique. La femme l’a obtenue grâce à des connaissances. Selon les responsables, on ignore encore si le méthylmercure a été ajouté exprès ou par erreur dans la crème de la femme. En tout cas, ils ont déclaré que « le mercure avait été ajouté par un tiers et non par le fabricant ».

Il est à noter que le mercure peut suspendre la production du pigment de la peau connu sous le nom de mélanine. Il a donc une action éclaircissante qui contribue à la suppression des taches de vieillesse.

En général, une personne en bonne santé peut avoir un faible taux de mercure dans le sang, à raison de 5 microgrammes par litre au maximum. Quant à la victime, après avoir utilisé la crème pendant un certain temps, la quantité de mercure dans son sang a fortement augmenté, atteignant plus de 2600 milligrammes par litre, ce qui est certainement la cause de son hospitalisation.

Pour éviter que d’autres personnes ne soient victimes de la contamination au mercure, les responsables de la santé des Etats-Unis exhortent le public à s’abstenir d’acheter ou d’utiliser des produits similaires, qu’ils proviennent du Mexique ou d’ailleurs. Ils exhortent également les consommateurs à prendre garde aux produits vendus en ligne. Des produits qui ne respectent pas toujours les normes médicales en vigueur.

Mots-clés santé