Une femme s’est retrouvée avec des « doigts télescopiques » suite à une maladie des os

Une femme de 69 ans a vu ses doigts rétrécir suite à une polyarthrite rhumatoïde. Ses doigts se sont en effet repliés dans ses mains comme des segments de télescope qui se rétractent. On appelle habituellement ce phénomène « doigts télescopiques » ou encore « arthrite mutilante ».

Selon un rapport publié en 2013 dans la revue Reumatologia Clinica, les doigts télescopiques se rencontrent dans 3,7 à 6,7 % des cas de personnes atteintes de l’arthrite psoriasique. La condition peut aussi apparaitre chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde, mais c’est assez rare.

Des mains de femme

Crédits Pixabay

Le cas de la femme de 69 ans a été publié le 11 décembre dernier dans le journal The New England Journal of Medecine.

Des mains complètement déformées

Selon les médecins de la clinique de rhumatologie turque qui s’est occupée de la femme, ses mains étaient complètement déformées à son arrivée à l’hôpital. Ils ont aussi déclaré que la patiente souffrait de la polyarthrite rhumatoïde depuis 18 ans. Son état s’est aggravé au fil des années si bien que ses articulations ont beaucoup enflé et ses doigts se sont inclinés sur le côté.

Après avoir examiné les mains de la patiente, les médecins ont remarqué que les os de ses doigts déplacés semblaient plus courts que la normale, ce qui l’empêchait de fléchir ses doigts ou de serrer son poing.

La femme a par la suite subi une radiographie des poignets et des mains. Les résultats ont révélé de sérieux dommages au niveau des os des doigts, des mains, du poignet et de l’avant-bras où une quantité importante de tissu osseux semblait avoir disparu.

Une perte de la fonctionnalité des mains

Les médecins ont attribué la cause de la perte de tissus à l’ostéolyse, un processus provoquant la réabsorption des os par des cellules connues sous le nom d’ostéoclastes. Les ostéoclastes ont normalement comme rôle d’aider à sculpter les os grâce à des tissus que d’autres types de cellules fabriquent. Ils garantissent ainsi le bon emboîtement du squelette au cours de la croissance.

Selon un article publié dans le journal The American Journal of Pathology en 2007, chez les personnes atteintes d’arthrite, les ostéoclastes peuvent être conduits à attaquer les cellules osseuses en utilisant des substances inflammatoires présentes dans les tissus.

Chez la patiente, l’action des ostéoclastes a provoqué le rétrécissement de ses os. La peau de la femme est cependant restée normale et l’excès de tissus suite au rétrécissement de ses doigts a conduit à la formation de plusieurs plis ridés.

En tirant délicatement le bout des doigts de la patiente, les médecins ont pu étirer de façon temporaire les doigts de la femme jusqu’à leur longueur normale. Ils lui ont ensuite prescrit des médicaments contre la polyarthrite rhumatoïde et d’autres pour le renforcement des os, ce qui a eu pour effet de réduire l’enflure et la douleur. Malheureusement, elle n’a pas pu retrouver la fonctionnalité de ses mains.

Mots-clés doigtssanté