Une fille de 18 ans aurait été tuée par l’explosion de son smartphone

Uma Oram, une jeune Indienne de 18 ans, a été victime d’un tragique accident chez elle, le vendredi 16 mars 2018. Alors qu’elle discutait au téléphone avec son petit ami, l’appareil a explosé, entraînant au passage de graves blessures à la main, à la poitrine et à la jambe.

Tombée évanouie, la jeune fille a été rapidement transportée à l’hôpital, mais n’a malheureusement pas survécu.

Poursuite Police

On ne sait pas encore ce qui a pu causer l’explosion du téléphone. On sait juste qu’il s’agissait d’un vieux modèle, à savoir un Nokia 5233 datant de l’année 2010. Le téléphone était branché sur secteur au moment des faits.

Une enquête a été ouverte par Nokia pour essayer de déterminer la cause de ce malheureux incident qui s’est déroulé dans le petit village de Kheriakani, au nord-est de l’Inde.

Le téléphone a brusquement explosé

L’accident qui a tué Uma Oram est d’autant plus tragique que personne n’a rien vu venir. Son frère, Durga Prasad Oram, raconte qu’Uma était en train de chatter avec son petit ami lorsque son téléphone est tombé à plat.

C’est tout naturellement que la jeune fille a branché l’appareil pour le charger tout en continuant de l’utiliser pour discuter avec son interlocuteur.

Si on en croit le frère de la victime, il n’y a eu aucun signe avant-coureur. Le téléphone d’Uma a soudainement explosé alors que cette dernière était en train de le manipuler. Tout s’est ensuite passé très vite : « Uma est tombée inconsciente, elle a été déclarée morte à l’hôpital. »

L’âge de son portable en cause ?

Pour l’instant, aucune explication n’a pu être apportée concernant la cause de cet accident qui a coûté la vie d’Uma Oram. À priori, c’est la batterie du téléphone qui a explosé, mais on ne sait pas encore ce qui aurait pu causer cette explosion mortelle.

Le fait qu’il s’agisse d’un vieux modèle de Nokia y est-il pour quelque chose ? La firme mène actuellement l’enquête pour en savoir davantage.

En attendant, il faut faire attention, car les accidents qui impliquent des smartphones et autres appareils similaires ne sont pas nouveaux. Il peut être utile de rappeler que les composants constituant leurs batteries peuvent être extrêmement dangereux et instables lorsque l’utilisateur ne respecte pas les consignes de sécurité élémentaires.