Une fillette est morte dans un incendie provoqué par un hoverboard

La Pennsylvanie est en deuil. Une fillette de trois ans a effectivement perdu la vie dans un incendie provoqué par l’explosion d’un hoverboard. Deux autres personnes ont été grièvement blessées. La CPSC a ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances du drame et les responsabilités de chacun. La marque de l’appareil n’a pas encore été divulguée.

Le drame s’est déroulé à Harrisburg, la capitale de l’État de Pennsylvanie. La fillette se trouvait chez elle au moment des faits, en compagnie de son père, de ses deux sœurs et de son frère.

Incendie Hoverboard

Un hoverboard a pris feu aux États-Unis. L’incendie a provoqué la mort d’une fillette de trois ans.

L’hoverboard se trouvait en charge, branché à une prise du premier étage. La famille était au rez-de-chaussée.

L’hoverboard était en charge, il a pris feu

Tout d’un coup, le père et ses enfants ont entendu des grésillements venant du premier étage. L’appareil a explosé quelques secondes plus tard et le feu s’est tout de suite répandu à travers la maison.

Les secours sont rapidement intervenus sur place. Grièvement blessée, la fillette a été transportée à l’hôpital le plus proche. Elle n’a malheureusement pas survécu. Le père et le fils ont été traités pour inhalation de fumée. Ils ont été relâchés peu de temps après.

Les sœurs se trouvent elles aussi dans un état critique et elles sont toujours en observation à l’heure actuelle.

Ce n’est pas la première fois qu’un hoverboard provoque un incendie. En octobre dernier, une famille a vu sa maison partir en fumée suite à l’explosion de la batterie d’un de ses appareils. Fort heureusement, cette fois-ci, personne n’avait été blessé.

Si vous vous souvenez bien, Amazon lui-même avait tiré la sonnette d’alarme en décembre 2015. La firme avait même pris à l’époque la décision de ne plus proposer ces appareils à la vente suite à de nombreux cas d’explosion répertoriés dans plusieurs régions du monde.

Les dangers des batteries low cost

À l’époque, les autorités britanniques avaient testé pas moins de 17 000 produits différents et elles avaient alors réalisé que 15 000 d’entre eux ne respectaient pas les normes de sécurité en vigueur dans le pays.

La CPSC (Consumer Product Safety Commission) a procédé à ces tests elle aussi et elle a ainsi décidé de rappeler l’été dernier plus de 500 000 produits en circulation sur le marché, des produits qui ne respectaient pas non plus les normes de sécurité en vigueur.

Depuis, les autorités américaines ont mis en place de nouveaux protocoles et les hoverboards commercialisés sur le territoire doivent ainsi posséder une certification spéciale. Pour le moment, nous ne savons pas si le produit responsable de cet incendie l’avait.

En attendant d’en savoir plus, la prudence est évidemment de mise. Ces hoverboards sont aussi très répandus en France.

Mots-clés hoverboard