Une IA a battu un pilote humain dans le combat de F-16

Jusqu’où ira l’Intelligence Artificielle ? Dernièrement, la Darpa ou Defense Advanced Research Projects Agency, une branche de l’US Department of Defense, a organisé un événement dénommé AlphaDogfight Trials. Le but de cette initiative était de démontrer qu’il était possible de développer des agents intelligents autonomes capables de battre d’autres appareils lors d’un combat aérien. Eh bien, on peut dire que le programme a porté ses fruits puisqu’une des IA a réussi à battre un pilote de l’US Air Force dans un combat virtuel de F-16.

Selon les informations, le pilote artificiel en question a été développé par Heron Systems. Au cours de la première phase des essais, l’IA gagnante a d’abord été confrontée à d’autres IA et a réussi à battre ses adversaires. Ensuite, elle s’est retrouvée face à un pilote humain équipé d’un casque de réalité virtuelle qu’elle a battu sur un score de 5 à 0.

Crédits Pixabay

D’après le colonel Dan Javorsek, directeur de programme au Strategic Technology Office de Darpa, c’était une occasion de voir une IA mûrir en combattant un pilote humain.

L’objectif du programme

Le colonel Dan Javorsek a aussi indiqué que l’événement AlphaDogfight Trials a comme objectif d’augmenter la confiance que nous avons en l’IA. Selon lui, si l’IA qui remporte la victoire est respectée par un pilote de F-16, ce sera un pas de plus vers l’association efficace d’un pilote humain et d’un ordinateur lors d’un combat aérien.

En parlant du pilote, celui qui a affronté l’IA a déclaré que lors des combats, il a été incapable de reproduire certaines techniques utilisées par l’IA. D’ailleurs, il n’avait encore jamais vu de pilotes humains utiliser ces techniques. Il a ajouté que les méthodes standards qu’ils utilisent en tant que pilotes de chasse ne marchent pas avec l’IA.

À lire aussi : L’US Air Force veut faire s’affronter un pilote humain et une IA

Les avantages d’un pilote artificiel

Au cours d’un combat réel, un pilote artificiel possède certains avantages par rapport à un humain. Par exemple, du point de vue physique, les ordinateurs ne sont pas affectés par les forces G extrêmes lors des manœuvres à très grandes vitesses. Il y a aussi leur capacité à viser et à tirer à un niveau impossible à reproduire par un humain. Et même si jusqu’ici l’IA était assez limitée en ce qui concerne les tactiques, les chercheurs ont développé un système qui a permis de surmonter les limitations et ainsi de battre le pilote humain.

D’après les responsables de Darpa, le programme AlphaDogfight Trials est une étape avant un autre programme du nom d’ACE. Ce dernier concerne le pilotage d’avions réels à l’aide d’une intelligence artificielle. Avec le développement d’une telle technologie, on peut dire que le futur comme on peut le voir dans les films de science-fiction s’approche à grands pas.

À lire aussi : Le 18 août, une IA va prendre le contrôle d’un F-16