Une IA qui rend plus net un visage flou

Innovation. Grâce à une intelligence artificielle, il est dorénavant possible d’améliorer considérablement  la qualité d’une  photo floue. L’outil de retouche a été mis au point par des chercheurs de l’Université de Duke en Caroline du Nord et est capable de produire un portrait réaliste en très haute définition en partant d’une image en basse résolution.

La technologie PULSE (Photo Upsampling via Latent Space Exploration ou Échantillonnage de photos via l’exploration spatiale latente, en français) que les chercheurs ont développée permet de multiplier la qualité d’une image par 64. C’est une avancée remarquable dans la mesure où auparavant il était seulement possible de redimensionner une image d’un visage jusqu’à huit fois sa résolution originale.

Crédits: Pixabay

Bien que ce genre d’outil n’ait pas encore sa place dans les logiciels de retouches photo, il peut être très utile dans le domaine artistique.

Comment ça marche ?

L’outil PULSE tient son origine de la technologie des réseaux antagonistes génératifs qui ne sont autres que des algorithmes dotés d’une capacité de production de portraits réalistes. Deux types d’IA à savoir le générateur et le discriminateur sont mobilisés afin d’obtenir le résultat escompté.

Si la première IA a pour mission de générer un échantillon d’images, la seconde pour sa part se charge de faire la différence entre un échantillon réel et une image retouchée. Le discriminateur va par la suite contraindre le générateur à produire un portrait qui se rapproche le plus d’un original.

L’IA a ses limites

Des démonstrations avec l’outil PULSE ont été effectuées et les résultats sont largement satisfaisants même si la qualité des photos produites par l’IA ne ressemble pas à l’orignal à 100%. Selon les propos de Cynthia Rudin, l’informaticienne qui a dirigé les recherches au sein de l’Université de Duke, «Jamais des images de super-résolution n’avaient été créées à cette résolution avec autant de détails».

Vu que l’IA crée des traits comme des lignes fixes, des cils et des chaumes qui n’existent pas sur la photo originale, elle ne pourra pas être utilisée pour identifier des personnes dans les enquêtes policières. L’outil n’a pas été créé pour rendre cristalline une image méconnaissable, elle est destinée à générer de nouveaux visages avec un aspect réel.