Une infirmière antivax a injecté de faux vaccins à 8 600 personnes

En Allemagne, une infirmière antivax a injecté à ses patients une solution saline en lieu et place des vaccins anti Covid-19. 8 600 personnes seraient concernées en tout.

La Covid-19 est toujours là. Détecté pour la première fois à la fin de l’année 2019, le coronavirus s’est étendu à travers toute la planète. La France fait partie des pays touchés, mais il en va de même pour l’Allemagne. Depuis le début de la pandémie et d’après les informations agrégées par Google, nos camarades teutons ont enregistré plus de 3,8 millions de cas positifs.

Un flacon de vaccin anti Covid-19 tenu en main
Image par Spencer Davis de Pixabay

Sur l’ensemble de ces signalements, les autorités locales ont également recensé plus de 91 000 décès. Un bilan humain catastrophique.

Elle a injecté de l’eau saline à ses patients à la place des vaccins

Et tout comme ailleurs, le nombre de cas semble repartir à la hausse : hier, l’Allemagne a ainsi enregistré 5 487 nouveaux cas positifs à la Covid-19. Chez nous, ce chiffre passe à 27 512 cas.

Face à la situation, les autorités allemandes ont choisi de miser sur le vaccin, en faisant en sorte de le rendre le plus accessible possible. De son côté, la population a répondu massivement à l’appel. Plus de 46 millions d’Allemands ont ainsi fait la démarche de se faire vacciner, soit un peu plus de 56 % de la population totale.

Il semblerait cependant que tout ne soit pas rose, comme en témoigne l’histoire relayée par le New York Times.

A lire aussi : TousAntiCovid se met à jour, avec une nouveauté bienvenue pour le pass sanitaire

Près de 8 600 personnes touchées

Un correspondant situé à Berlin rapporte en effet qu’une infirmière a intentionnellement administré une solution saline à 8 600 personnes à la place du vaccin initialement prévu. Et si l’on en croit les autorités sanitaires, alors cette dernière aurait publié sur Facebook un grand nombre d’informations fausses au sujet de ces derniers. Des informations allant dans le sens de certaines théories du complot antivax.

Toujours selon l’article de nos confrères, l’histoire trouve ses origines au printemps dernier. L’infirmière en question faisait alors l’objet d’une enquête des forces de police allemande. Elle était en effet soupçonné d’avoir injecté de la solution saline à plusieurs de ses patients.

A l’époque, l’infirmière avait reconnu les faits en se justifiant par le fait qu’elle avait fait tomber un flacon de vaccin Pfizer-BioNTech durant l’un de ses services. Craignant des remontrances de la part de sa hiérarchie, elle avait alors choisi d’administrer une solution saline. Seulement six patients étaient concernés.

A lire aussi : Covid-19 : Pfizer et Moderna vont augmenter le prix des vaccins en Europe

L’infirmière garde le silence

Mais voilà, depuis, les autorités ont procédé à une enquête minutieuse et elles ont testé plusieurs des patients de l’infirmière. Elles ont alors découvert que cette fameuse solution saline avait en réalité été administrée à près de 8 600 personnes.

Tous les patients touchés sont originaires du district de Frise et ils ont été vaccinés dans un centre situé près de la ville de Wilhelmshaven. Aucun d’entre eux n’était au courant.

L’infirmière, de son côté, a préféré garder le silence. Ce que l’on peut aisément comprendre compte tenu de l’extrême gravité des faits qui lui sont reprochés.