Une infirmière renvoyée après avoir partagé la photo d’un patient atteint de rougeole sur une page anti-vaccins

C’est une affaire bien délicate qui secoue le Texas Children’s Hospital West Campus depuis le 30 août dernier. L’établissement de soins a décidé de congédier une de leurs infirmières après que cette dernière ait posté la photo d’un jeune patient atteint de rougeole sur les réseaux sociaux.

L’infirmière avait partagé la photo sur une page Facebook Anti-Vaxxer avec des propos qui indiquent clairement sa position par rapport à la vaccination : « Fiers parents d’enfants non vaccinés – Texas. »

Le post avait été partagé par d’autres parents qui se sont déclarés choqués qu’un professionnel de la santé soit contre le fait de faire vacciner les enfants contre des maladies graves comme la rougeole. Après une enquête approfondie, les responsables de l’hôpital ont décidé que le mieux était de renvoyer leur employée fautive.

Les raisons du renvoi ne concernent pas seulement les opinions de la licenciée que l’établissement affirme ne pas du tout partager. Le problème vient également du fait que l’infirmière a partagé des informations privées sur un patient de l’hôpital.

Des propos anti-vaccins qui inquiètent

Pour ceux qui ne le savent pas, le terme « Anti-Vaxxer » désigne la controverse sur l’efficacité réelle des vaccins. Le problème est que les personnes qui y adhèrent ne se contentent pas seulement de dénigrer les vaccins, ils encouragent aussi les gens à s’en détourner.

Ce serait une véritable catastrophe sanitaire, car cela permettrait à de nombreuses maladies de se propager.

Pour ce qui est de l’infirmière renvoyée, elle n’a pas hésité à afficher une attitude anti-vaccination sur sa publication. Elle a même accompagné la photo avec des commentaires troublants comme quoi elle espérait ramener la maladie à la maison pour infecter son propre enfant 13 ans.

La rougeole, une maladie dangereuse

Tout le monde a déjà entendu parler de la rougeole, mais peu se rendent compte du véritable danger que représente réellement cette maladie. Il faut savoir que le malade ne se contente pas seulement d’être recouvert de boutons rouges sur tout le corps, la rougeole peut également entraîner une pneumonie ou encore faire gonfler le cerveau.

Voilà pourquoi il est important de se protéger contre cette maladie en se faisant vacciner. Le Texas Children’s Hospital West Campus s’est d’ailleurs empressé de publier une déclaration qui invite toutes les personnes ayant été en contact avec le patient dont l’infirmière avait posté la photo à se faire vacciner au plus vite pour éviter tout risque.

Mots-clés facebook