Une maquette de destroyer américain repérée en Chine

Des images satellites montrent que la Chine a fabriqué des maquettes de flottes de guerre américaines, ainsi qu’un porte-avions, dans son désert situé au nord-ouest du pays. Ce plan secret servira peut-être à préparer son armée à de potentiels futurs conflits. Les maquettes ont possiblement été construites pour essayer des missiles balistiques antinavires, selon des analystes dont Collin Koh, chercheur à la S. Rajaratnam School of International Studies à Singapour.

Maquette d'un destroyer américain dans le désert chinois

Les images prises le mois dernier, fournies aux médias par Maxar Technologies, laisseraient voir d’énormes silhouettes de navires de guerre américains dans le désert de Taklamakan, dans la région chinoise du Xinjiang. L’une d’elles était montée sur rails, et si quelques-unes semblaient être en deux dimensions, d’autres paraissent plus sophistiquées.

Selon l’institut naval des États-Unis (USNI), « l’analyse de l’historique des images satellite montre que la structure en forme de porte-avion a été la première construite entre mars et avril 2019 ».

La Chine se prépare-t-elle à la guerre ?

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Wang Wenbin, a été interviewé sur la réalité de ces images. Il a affirmé ne pas être au courant de la situation. Les tensions entre Pékin et Washington se sont intensifiées ces derniers mois, au travers des différends croissants sur Taïwan, une île autonome que Pékin dit être son territoire. Le gouvernement américain s’est engagé à aider la défense de Taïwan, bien qu’il n’ait pas clairement promis d’intervenir directement si la Chine attaque l’île.

Le Parti communiste a récemment montré sa forte volonté de mettre Taïwan sous son contrôle. Le mois dernier, la Chine a envoyé un nombre important d’avions de combat dans la zone de défense aérienne de Taïwan.

Une panoplie d’équipements militaires américains

L’année passée, Pékin a testé deux missiles balistiques antinavires dans la mer chinoise méridionale contestée. Cette année, un responsable militaire américain disait que la Chine investissait énormément d’argent dans la mise en place de missiles antinavires.

Les maquettes du navire de guerre sont équipées de contours à grande échelle, d’un porte-avions américain, d’au moins deux destroyers de la classe Arleigh Burke et d’une cible de 75 mètres de long sur un système ferroviaire, certainement utilisées pour simuler un navire en mouvement.

Dans le passé, des maquettes de cibles militaires potentielles de Pékin avaient été aussi repérées en Chine. En 2015 par exemple, le radiodiffuseur de la Chine a présenté un exercice militaire mettant en vedette des soldats avançant vers ce qu’on croirait être une réplique du palais présidentiel de Taïwan.

Mots-clés chineguerrePékin