Une mise à jour d’Internet Explorer pose problème à certains PC Lenovo

Vous êtes propriétaire d’un PC portable Lenovo embarquant moins de 8 Go de mémoire vive ? Ce qui va suivre pourrait bien vous concerner. La semaine dernière, Microsoft déployait une mise à jour anodine de prime abord visant à combler une faille de sécurité repérée sur le très dispensable (mais néanmoins installé par défaut avec Windows 10) Internet Explorer. Potentiellement plus important que ce que Microsoft veut bien dire dans ses notes de versions, ce patch (KB44832229) propulse la Build de Windows 10 au numéro 14393.2670 et conduit le PC à un redémarrage. Un redémarrage, surprenant pour une mise à jour de ce type, qui pose justement problème à certaines machines estampillées Lenovo.

D’après SlashGear, Windows éprouverait en effet toutes les difficultés du monde à booter normalement sur certains laptops Lenovo après installation de ce fameux patch de sécurité. Une manipulation relativement pénible pour les non-initiés serait alors nécessaire pour régler le problème… et recouvrer un accès complet à son PC.

Déployée en urgence par Microsoft, la dernière mise à jour d’Internet Explorer visait à corriger une faille de sécurité repérée dans le navigateur. Elle poserait de sérieux problèmes à certains PC Lenovo.

Notons que cette mise à jour défaillante intervient après la succession de gaffes réalisées par la firme de Redmond à l’occasion du lancement de la tristement célèbre mise à jour d’octobre de Windows 10, dont le déploiement sur nos PC s’est vu retardé à plusieurs reprises suite à une succession de problèmes techniques. En matière de software, cette fin d’année s’avère donc un brin compliquée pour Microsoft.

Passer par l’UEFI pour dépanner un PC atteint…

Pour débloquer un PC portable Lenovo qui ne parvient plus à démarrer normalement, la solution consiste à se rendre dans l’UEFI (nouvelle version du BIOS, utilisée sur les PC lancés après 2012) en passant par la commande d’accès choisie par le constructeur (cette touche varie d’une marque et change parfois en fonction des modèles).

Une fois l’UEFI atteint, l’utilisateur doit s’attacher à désactiver le mode « Secure Boot ». Une action relativement simple sur le papier, mais qui peut toutefois se compliquer assez franchement si le disque dur ou le SSD sur lequel est installé Windows a été chiffré à l’aide de BitLocker (l’utilitaire de cryptage de Microsoft). Si l’utilisateur est à l’origine de ce cryptage, il lui faudra alors retrouver le code fourni au moment du chiffrement.

Il se peut malheureusement que certains modèles de PC aient vu leur SSD ou HDD être crypté d’usine. C’est visiblement le cas de certains modèles de laptops Lenovo. Il faudra alors vérifier dans les documents fournis avec l’appareil si la clé nécessaire au déverrouillage de BitLocker est donnée. Dans le cas contraire, un recours auprès du constructeur pourrait être nécessaire. Microsoft promet toutefois de lancer un nouveau patch correctif dans les meilleurs délais. Il devrait, en théorie, permettre de corriger le problème.