Une mystérieuse épave de bateau a été retrouvée dans le Lac Michigan

Très utilisées aux 18e et 19e siècles, les goélettes (ou Schooner en anglais) sont des voiliers équipés de deux à sept mâts. Bien que ces bateaux étaient très habiles sur l’eau, ils n’étaient pas à l’abri de naufrages. Bon nombre d’épaves de goélettes occupent ainsi les fonds marins.

Mais des chercheurs ont été particulièrement surpris lorsqu’ils ont découvert dans le Lac Michigan l’épave remarquablement intacte d’une goélette qui a coulé en 1891.

Crédits Pixabay

Une épave étrangement intacte

La découverte étonnante a été faite par le chasseur d’épaves, Ross Richardson, alors qu’il se rendait sur l’Île Manitou du Sud, au nord du Lac Michigan. En chemin, son sonar a détecté “quelque chose d’intéressant” sur le fond du lac. Richardson a alors enregistré les coordonnées GPS du lieu afin de pouvoir y revenir environ une semaine plus tard pour une inspection plus minutieuse. Ce qu’il fit, et pendant l’inspection du site “le sonar a identifié quelque chose situé à 27 mètres au-dessus du fond, ce qui est très inhabituel”, peut-on lire sur son site internet.

Reposant à 91 mètres de profondeur, l’objet mystérieux se trouvait au-delà du champ de plongée de Richardson. Il fit donc appelle à son ami Steve Wimer, plongeur et photographe sous-marin, pour examiner le site de l’épave. C’est ainsi que le 30 septembre dernier, Richardson, Wimer et leur ami Brent Tompkins sont retournés sur le site et Wimer a plongé pour photographier ce qu’ils décrivent comme un “navire fantôme mystérieux”.

L’épave était une petite goélette à deux mâts, d’une longueur d’environ 18 ou 21 mètres, avec une embarcation de sauvetage à sa poupe. Des images étranges de l’épave publiées sur YouTube montrent le navire qui repose au fond du lac avec ses mâts clairement intacts. On peut voir sur ces images le pont du navire, sa cabine arrière, sa coque ainsi que son canot de sauvetage.

Sur le site Web de Richardson, Wimer décrit ce qu’il a trouvé sur le lit du lac comme “l’épave la plus intacte que j’ai jamais rencontrée”.

Un ancien navire commercial qui a coulé en 1891

Après la découverte de la mystérieuse épave, il fallait maintenant l’identifier. Et la présence d’une corde de fer notamment a constitué un indice essentiel pour se faire, étant donné que l’utilisation de corde de fer n’était pas répandue avant les années 1870.  Selon le site Web de Richardson, la proue était également typique des goélettes construites à Manitowoc et, plus tard à Milwaukee.

Après des recherches approfondies sur les navires qui empruntaient les Grands Lacs à l’époque, Richardson est venu à la conclusion que le navire était probablement le W.C. Kimball. Cette goélette transportait une cargaison de bardeaux de sel et de bois lorsqu’elle a disparu en mai 1891 avec quatre personnes à son bord. Ce serait-elle transformé en navire fantôme depuis ?