Une Nintendo Switch peut être utilisée pour faire tourner des titres XBox, un hacker nous en apporte la preuve

Faire tourner Halo, le fameux titre Xbox orienté FPS sur une Nintendo Switch, c’est une expérience à laquelle peu de joueurs auraient pensé. Mais à en croire ce qu’un hacker qui porte le pseudonyme de Voxel9 a réalisé, ça marche et même plutôt bien.

Cet exploit a été rendu possible en exploitant une faille matérielle qui est présente sur le Nintendo Switch, due à l’utilisation du processeur Nvidia Tegra. Cette faille a permis à Voxel9 de faire tourner sur la Switch un émulateur Xbox, XQEMU, basé sur (l’ironie de la situation) un système d’exploitation Linux4Tegra Ubuntu .

Crédits Pixabay

Par ailleurs, XQEMU ne pouvant pas détecter les boutons Joy-Cons de la Switch, le pirate a également dû passer par une manette sans fil PS4 pour pouvoir jouer à Halo sur la Switch. En somme, pas moins de 4 technologies différentes issues de constructeurs différents ont été mises en œuvre pour aboutir à ce résultat.

Un titre Xbox sur une Switch avec une manette PS4

Les émulateurs sont certainement des interfaces très intéressantes, à l’image de l’exploit technique que Voxel4 a rendu possible. Ils permettent de dépoussiérer de nombreux titres qui ne sont plus pris en charge par les nouvelles générations de consoles. Nintendo a d’ailleurs emprunté cette voie pour faire revivre certains de ses titres NES et SNES sur la Switch.

Pour en revenir à la Switch crackée, c’est un bug matériel du processeur qui a permis à Voxel9 de lancer Linux dessus puis de faire tourner l’émulateur Xbox pour jouer à Halo à l’aide d’une manette PS4. Ceci étant, l’émulateur XQEMU étant un programme très gourmand en ressource, la Switch n’est pas capable de lancer le jeu à sa vitesse normale.

Des modifications que les constructeurs verraient d’un très mauvais œil

Bien entendu, ici, il n’est pas question d’encourager, d’approuver de telles manipulations et modifications au niveau de votre console, d’autant que le faire fera sauter la garantie pour votre console en plus de vous exposer à d’éventuelles poursuites pénales.

Simplement, en prendre connaissance permettra d’entrevoir des perspectives que les constructeurs eux-mêmes pourraient ne pas envisager, au-delà des limites de ce que la technologie peut en elle-même offrir et au-delà des limites qu’on s’impose.

Mots-clés nintendo switchxbox