Une nouvelle découverte sur la formation de la chaîne des Andes

La chaîne des Andes, appelée aussi la Cordillère des Andes, constitue la plus longue chaîne de montagnes au monde. Située en Amérique du Sud le long de sa partie occidentale, la Cordillère des Andes passe par plusieurs pays dont le Venezuela, l’Équateur, le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Argentine.

Son origine a toujours suscité l’intérêt des scientifiques, notamment des géologues, ce qui les a conduits à effectuer de nouvelles recherches sur ce qui a provoqué sa formation.

Selon les précédentes études effectuées par les géologues, la chaîne des Andes aurait été formée par glissement continuel de la plaque océanique nazca sous la partie sud du continent américain. Cette subduction aurait ainsi entrainé l’élévation du sol jusqu’à la formation de la Cordillère des Andes.

De nouvelles recherches ont cependant révélé quelques incohérences au sujet de cette théorie.

Des expériences pour connaitre l’origine de la chaîne des Andes

Afin de déterminer le processus de formation de la Cordillère des Andes, des scientifiques ont effectué une étude plus poussée sur les restes souterrains de la plaque océanique de Nazca, une plaque qui se trouve à environ 1 500 km de profondeur.

La plaque a conservé une partie de sa forme originelle après sa pénétration dans la croûte terrestre puis dans le manteau. C’est à partir de ce point que les chercheurs ont pu recueillir des indices sur l’aspect de la surface terrestre il y a des millions d’années.

Grâce à de nombreuses données obtenues à partir d’ondes sismiques, les experts ont pu avoir une image de la plaque de Nazca. Le principe est à peu près le même que pour l’utilisation du tomodensitogramme qui utilise une suite de radiographies pour obtenir une image de l’intérieur du corps humain. Selon Jonny Wu, un des chercheurs ayant participé à l’étude, ils ont ainsi obtenu des résultats plus précis remontant jusqu’à l’âge des dinosaures.

Nouvelles explications sur la formation de la Cordillère des Andes

Avec ces récentes études, les chercheurs ont pu trouver une explication à la formation de la chaîne des Andes. Le résultat des recherches a montré que le glissement de la plaque océanique Nazca n’était pas continuel comme on l’avait pensé auparavant. Selon l’étude, la plaque aurait percuté une zone de transition lors de sa subduction dans le manteau.

Elle aurait alors ralenti son glissement, entrainant la formation d’une accumulation de matière au-dessus d’elle.

La même étude a révélé la période durant laquelle la formation des Andes a commencé. La subduction de la plaque océanique nazca a commencé vers la fin du Crétacé, c’est-à-dire il y a 80 millions d’années environ, au niveau de la zone actuelle où se trouve le Pérou. Ce glissement s’est ensuite prolongé vers le Sud dans la zone chilienne au début du Cénozoïque, il y a 55 millions d’années.

Cette nouvelle étude a révélé que la subduction de la plaque nazca a été épisodique et qu’elle ne s’est pas déroulée de façon continue depuis le Mésozoïque.

Source : https://www.livescience.com/64571-andes-mountains-plate-tectonics.html

Mots-clés géologie